Partagez | 
 

 Annexe - Les Anciens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 165
Anima : 999999682


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Neutre
Éveil: Neutre
Pouvoir:

MessageSujet: Annexe - Les Anciens    Mar 15 Avr - 20:22


Réalité
Les Anciens sont des entités immortelles et immémoriales. Certains pensent qu'ils furent créés en même temps que l'Anima, d'autres disent qu'ils sont la personnification de la volonté de l'Anima mais à vrai dire, eux-même, n'ont pas de réponse à cela. Ils ont toujours existé, c'est tout ce qu'ils savent.
Ce que l'Anima ne créa pas elle-même, les anciens le firent : ainsi naquirent les merveilleux et les humains. Au nombre de douze, chaque ancien a une nature propre, quelque chose que lui seul maîtrise parmi les siens, ce qui le rend unique mais aussi essentiel à l'équilibre de l'univers.
Ils n’ont pas de formes définies et naturelles, étant des créatures faites d'Anima pure, raison pour laquelle ils prennent celles qu’ils souhaitent et en changent parfois souvent. Seuls leurs yeux ambrés, miroirs de leur vraie nature, restent inchangés qu'importe leur apparence. À noter que comme pour leur forme, ils n'ont pas de sexe défini, et décident bien souvent arbitrairement de s'en donner un ou non.
Les merveilleux les voient, à juste titre, comme leurs "pères" et "mères", leurs créateurs. Il n'y a pourtant rien de divin dans leur vision des anciens qui restent, à leurs yeux, des créateurs qu'il faut certes respecter mais qu'il est inutile de vénérer car, malgré toute leur puissance colossale, ils ont eux aussi ont une limite. Ils ne sont ni omniscients (hormis le Narrateur), ni omnipotents ou omniprésents contrairement aux dieux des croyances Humaines.

L’ancien ayant le plus de renommé est Eraziel, Maître de la vie qui créa l’Ordre des Gardiens peu après l’incident des deux mondes. Mokeriss, l’Ancien du chaos et du néant est quant à lui plutôt honni des Merveilleux et parfois même par ses propres enfants. Ces deux Anciens ayant joués un rôle capital dans l'histoire des Merveilleux, il est compréhensible qu'ils soient bien plus connus que leurs frères et sœurs, qui pour leur part ne sont souvent adorés que par les enfants ou les Merveilleux les plus traditionalistes.

N’ayant pas eu le temps de réagir à l’évasion de Khalil, et voyant l'Ordre complètement dépassé par le soulèvement des Éveillés, ils envoyèrent un des leur, Aël, en tant que nouveau roi de l'Ordre pour reprendre la situation en main et maîtriser le fugitif.


Légende

Pour les humains, les dieux sont les créateurs de ce monde et représentent chacun un aspect de la vie. Chaque peuple a son propre dieu protecteur, et chaque famille royale a pour blason l'animal de son dieu. Cependant chacun est libre de vénérer le dieu de son choix, sans tenir compte du dieu "national" (hormis pour la famille gouvernante/royale, cela va de soi).
Il ne fait pas oublier que les dieux n'existent pas réellement en ce monde et leurs cultes est uniquement dû aux merveilleux qui au fil des siècles et, en quelques occasions, ont parlés des anciens aux humains. Si pour la plupart leur mythe a été modifié, on retrouve quelques exactitudes, comme pour Gaia qu'ils prennent pour la déesse de la nature, ou Fawl dieu des animaux.
Malheureusement pour les humains, les Anciens ne comprennent, ni ne s’intéressent réellement à leurs croyances aussi ces dernières restent sans réponses ce qui explique que certains commencent à se détourner des dieux en faveur de la science...


Dernière édition par Le Narrateur le Sam 30 Aoû - 22:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eraziel.forumactif.org
avatar

Messages : 165
Anima : 999999682


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Neutre
Éveil: Neutre
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Annexe - Les Anciens    Mar 15 Avr - 22:32



"Je me sers des animaux pour instruire les hommes..."
Fawl, Ancien des Animaux et créatures
Localisation : Domaine Terrestre

Entité animal et sauvage, Fawl n'a jamais rejoint le conseil, ni pris une quelconque forme humaine. Il a toujours vécu sur le domaine terrestre avec ses créations, qu'ils soient merveilleux ou non. Généralement il se promène sur Keryss sous l'apparence d'un animal quelconque à la seule différence que son pelage est toujours d'un blanc immaculé et ses tâches, rayures et autres apparats sont d'or à l'instar de ses yeux.
Fawl ne s'est jamais intéressé aux mortels autres que ses créations et se contente de protéger les siens en créant une aura de pacifisme autour de lui. En sa présence, il est impossible d'avoir la moindre pensée belliqueuse à plus de dix kilomètres à la ronde et toute envie de violence vous semble soudainement obsolète. Vous n'avez qu'une envie, c'est de profiter de la nature et gazouiller joyeusement avec vos amis les animaux de la forêt...
Dans le culte humain

Fawl est pour les humains le dieu des animaux, il est souvent représenté sous la forme d'un Jackalope blanc aux yeux bleus dont les cornes sont certes de feuilles. Sa vertu est sans surprise le pacifisme.



"Tout être ne devrait consacrer sa vie qu'a l’atteinte de l'excellence."
Eraziel, Ancien de la Vie
Localisation : Domaine des Anciens
Eraziel se représente souvent sous l'apparence d'un bel apollon à la peau dorée sur laquelle danse les flammes de la vie. Ses cheveux et ses yeux perçants sont d'un or éthéré. À l'instar de ses Merveilleux favoris, les anges, il possède trois paires d'ailes faites d'Anima.
De tous les anciens, il est le plus proche des mortels à cause des quelques siècles qu'il passa à leur coté en régnant sur Eraziel volante. Il possède un amour profond pour tous les vivants portant une étincelle de son essence. En tant qu’entité de la vie il est opposé à Senthibal avec qui il entretient tout de même une relation cordiale bien que distante. On pourrait le qualifier de "bon" par rapport aux préceptes humains. Impartial et d'une neutralité parfaite depuis son départ du plan mortel. Il n'est plus jamais intervenu quand bien même il fut fortement déçu de voir l'Ordre s’éparpiller et négliger la menace que représentait Khalil. Sans surprise, il n'a jamais engendré de demi-sang. Quand le conseil dut choisir un des leurs pour retourner aider l'Ordre il se proposa mais se retira quand Ael fit savoir qu'il désirait avoir cet honneur.
Dans le culte humain

Dans le culte humain, la lumière et la vie sont souvent confondues en une seule et même chose dont Eraziel est le dieu. Il est représenté sous l'apparence d'un puissant lion imposant et majestueux. Sa vertu première est l'honneur.



"Toute chose a le droit de grandir."
Gaia, Ancien de la Nature
Localisation : Cité d'Eraziel
Mère nature à la peau verte faite de feuille et décorce, Gaia de toutes les entités est la seule qui n'est plus considérée comme tel. Lors de l'antiquité, consciente qu'elle ne pourrait jamais aimer librement son amant sans faire un lourd sacrifice, elle commit l’impensable : elle dissocia son essence en deux en offrant une partie à son unique amour : Eladriel, un humain qui, en l'acceptant, devint le père de saison. Puis, elle divisa encore son essence pour quatre autres personnes qui la touchèrent faisant d'eux ses "enfants" : les esprits du printemps, de l'été, de l'hiver et de l'automne étaient nés. Cependant, en créant sa famille, Gaia perdit son accès au domaine des anciens n'étant plus "entière".
Gaia est désormais plus proche des mortels que des siens, devenu faillible par son sacrifice : si elle n'est pas mortelle directement, ses enfants, eux, le sont, tout comme son amant. Si jamais ils venaient tous à être tués, affaiblie, Gaia deviendrait alors mortelle n'étant plus qu'une infime partie de l'essence mère de la terre. Sa mort serait une catastrophe et la nature s'en verrait alors condamnée.
Ignorant si la faiblesse de Gaia est connue de Khalil Ael lui a fortement déconseillé de quitter Eraziel jusqu'à l'arrestation du demi-sang.  

L'acte de Gaia fut très mal vu par les autres anciens. Cependant, même s'ils ne la considèrent plus comme l'une des leurs ses frères la respectent toujours en tant qu’éternelle de la nature.
Gaia a toujours été contre l'enfermement éternel de Khalil trouvant la sanction trop cruelle pour un "enfant". Considérant toute vie comme sacrée elle a aussi toujours été contre la mise à mort des demis-sangs s'étant plus d'une fois battue avec Senthibal à cause de cela.
Dans le culte humain

Tout comme pour Fawl, les humains ont visé juste en faisant de Gaia la déesse de la nature. Elle est l'une des déesses les plus populaires souvent représentée sous la forme d'une biche entourée de faons. Sa vertu est l'abnégation.


"Je vais faire naître la souffrance, je vais faire naître l'horreur... Afin que vous puissiez vous élever au dessus."
Senthibal , Ancien de la Mort
Localisation : Domaine des Esprits
Senthibal se représente souvent sous l'apparence d'une belle femme aussi désirable que terrifiante. D'une peau laiteuse semblant faite de marbre et possédant une chevelure d'ébène. Senthibal pourrait facilement se faire passer pour une très belle vampire si le bas de son corps n'était pas une immense queue de serpent de trente-deux mètres aux écailles noires où se reflètent les âmes des morts.
Senthibal est une entité qu'on pourrait facilement croire mauvaise, puisqu'elle règne sur le domaine des morts, mais en réalité elle est tout aussi essentielle à ce monde qu'Eraziel, son contraire. Joueuse et sournoise, elle n'a jamais réellement donné son avis sur les décisions du conseil et créa même les vampires peu de temps après la fusion des deux mondes par ennui.
Si elle enfanta souvent des demis-sangs avec des merveilleux et merveilleuses tombant sous son charme mortel, elle ne fut cependant jamais puni par le conseil, dévorant ses enfants après même qu'ils soient nés...
Dans le culte humain

On ignore comment et pourquoi mais les humains associèrent Senthibal à l'art. Elle est la déesse protectrice des artistes et des architectes. Sa vertu est la création, poussant les artistes à toujours dépasser les limites du réel.


"La lumière, aussi brillante soit-elle ne peut être sans ombre."
Draenor, Ancien de la Lumière
Localisation : Inconnue
Sous l'apparence d'un éternel enfant d'une dizaine d'années tout au plus, Draenor est l'ancien qui semble le plus juvénile. Généralement il aime apparaître sous la forme d'un enfant humain aux yeux d'ambre et aux cheveux bouclés et blonds. Opposé à Ael, l’entité des ténèbres, il s'est pourtant toujours bien entendu avec son contraire, le caractère doux de l'enfant et conciliant de son opposé leur permettant de ne pas couper court au dialogue.
S'il est le porteur de la lumière, il n'est pas pour autant le "bien" par excellence. Cette notion propre aux mortels est bien trop abstraite pour l'immortel enfant qui a, par le passé, déjà commis quelques actes plutôt ambiguës. Cependant, il faut avouer que, comme son apparence, ses actes sont souvent d'une puérilité surprenante pour un être aussi ancien. Il n'a jamais engendré aucun demi-sang aimant tous les êtres avec justesse et égalité. Récemment, depuis le départ d'Ael pour le domaine mortel, l'ancien de la lumière est totalement introuvable sur le plan des immortels...
Dans le culte humain

Dreanor est le dieu des cieux régnant de jour comme de nuit pour veiller sur les voyageurs égarés. Il est représenté sous la forme d'un immense aigle royal dont la vertu est la sagesse faisant de ceux qui suivent ses pas des êtres avisés.


"Plus, toujours plus..."
Mokeriss, Ancien du Chaos
Localisation : Quelque part dans l'univers
Ayant été banni par les autres anciens le jour même de sa naissance Mokeriss erre dans l'univers depuis des millénaires. Il n'a jamais cherché à prendre une apparence distincte n'étant qu'un amas de néant semblable à un trou noir. Continuellement affamé, il dévore toutes les planètes qui croise sa route et ne semble n'avoir développé qu'une conscience encore limitée. Encore très primitif, il lui faudra peut-être des millénaires avant qu'il ne puisse contrôler sa faim pour enfin siéger au conseil. Il a cependant plusieurs enfants (dont les humains) qui, pour les premiers de leurs races, s'arrachèrent de son néant pour vivre, l'Ancien n'étant même pas conscient de les avoir créés.
Dans le culte humain

Si on ignore comment les humains entendirent parler de leur "Père", ils l'ont cependant lié à la destruction et la violence, faisant de lui le dieu de la guerre. On le représente souvent sous la forme d'un immense sanglier prêt à charger. Sa vertu est sans surprise la force.


"L'équilibre est fragile et chaque contraire est complémentaire..."
Mahraa, Ancien des Éléments
Localisation : Inconnue
Mahraa se représente souvent sous la forme éthérée de l'élément à sa disposition. Un corps se dessinant dans la brise, le feu, l'eau ou la terre. Elle est à la fois très mystérieuse et très proche de ses créations qui peuvent toujours retrouver un réconfort doux, bien que silencieux dans leurs heures les plus sombres, auprès d'elle.
Cependant, quand sa fille demi-sang fut tuée il y a plus de neuf mille ans, dévorée par Senthibal sur ordre du conseil au même titre que son amante, Mahraa fut inconsolable et s'éloigna de ses frères. Elle quitta même le domaine des anciens se murant dans un silence inébranlable. Désormais l’entité erre, telle une âme en peine, de domaine en domaine. Certains disent même l'avoir croisée ou avoir essayé de lui parler mais c'est comme si elle ne voyait personne se contentant d'avancer indifférente à ce qui l'entoure.
Dans le culte humain

Représentée sous la forme d'une gracieuse baleine bleue, Mahraa est pour les hommes la déesse de la Mer, ce qui explique que tant de marins et de pêcheurs la vénèrent. Sa vertu est le sacrifice car tout Homme quittant la terre pour la mer n'est jamais certain de revoir un jour les siens...


"Ne jugez que par les actes et non par le sang."
Ael, Ancien des Ténèbres
Localisation : Cité d'Eraziel
Actuel Roi de l'Ordre, Ael est l'ancien de ce cycle le plus proche des mortels. À l'époque où les entités arpentaient encore le monde des mortels il abordait déjà une apparence similaire à celle actuelle : sa silhouette était semblable à celle d'un elfe noir aux traits graciles bien que son regard ambré était d'une dureté surprenante. Sa peau d'olive semblait constamment sillonnée par les ténèbres et ombres serpentantes doucement sous cette dernière. Aujourd'hui, son apparence reste semblable si ce n'est qu'il ne laisse plus ses chères ténèbres apparaître contre son épiderme sauf sous l'effet de fortes émotions.
Bien plus neutre et réservé que Senthibal, à qui on le compare souvent, l'ancien des ténèbres a toujours eu une attitude plutôt calme prenant part au conseil mais restant mitigé sur l'attitude de l'Ordre et son manque de prudence à l'égare de Khalil. S'il est le "père" de toutes les créatures nées de ses ténèbres il ne se sent en rien coupable de leurs attitudes leur ayant offert le libre-arbitre à leur création. Cependant à cause de cela, la plupart des merveilleux s'attendent toujours à découvrir un personnage sombre et mauvais. S'il est certes intransigeant, Ael n'a pourtant rien en commun avec la plupart de ses "enfants".
Si l'ancien des ténèbres a déjà aimé une mortelle, une seule et unique fois, il reste, aujourd'hui encore, très troublé par cette expérience. Elle mourut en couche et si cela fut plutôt une bonne chose pour éviter l’avènement d'un nouveau sang-mêlé une question demeure : et si cet enfant était né, aurait-il eu la force de le tuer de ses propres mains, la chair de sa chair ? Ou aurait-il lâchement laissé Senthibal le dévorer ? S'il préfère ne pas y penser, cela le rend à la fois proche et distant avec les mortels pour lesquels il réserve son jugement...
Dans le culte humain

Pour les Hommes, Ael est le dieu de la justice et c'est pour cela qu'un hibou est toujours représenté devant les tribunaux. Sa vertu est sans surprise l'impartialité qu'on attend de tout être ayant pour fonction l'application de la justice.


"Le pouvoir de l'esprit : le seul à ne posséder aucune limite."
Telvac, Ancien du Psychisme
Localisation : Domaine des Anciens
Telvac est surtout connu pour avoir été le premier à "fauter" donnant naissance à celui qu'on nomme la "calamité des deux mondes". Il apparaît généralement sous l'apparence d'une créature à la peau sillonnée par des flammes dont les yeux dorés sont étonnamment perçants. Ses cheveux ne sont rien de plus que des flammes blanches dansantes sur sa tête. S'il irradie de chaleur, Telvac ne brûle que s'il le souhaite. Quant à son corps, si on exclut ses trois paires de bras, il est approximativement semblable à celui d'un humain de trois mètres.
Contrairement à ce que pourrait laisser penser son apparence, Telvac règne sur le domaine du psychisme, ayant créé tous les merveilleux étant capables de contrôler l'esprit tel que les Djinns. Il n'a jamais enfanté d'autres demis-sangs depuis Khalil peu désireux de voir d'autres mondes se faire détruire par sa faute. De plus, son unique amour et mère de Khalil mourut lorsque le coeur de Mokeriss dévora une partie de celui de Dashary. Il éprouve une certaine rancœur envers son fils à cause de cela ne le considérant ni plus ni moins que comme une aberration et une erreur qu'il aurait tué lui-même si cela était encore possible...
Dans le culte humain

Étrangement, c'est Telvac qui est devenu le Dieu de la Mort, à l'instar de Senthibal, la véritable ancienne de la mort. On le montre souvent sous la forme d'une nuée de corbeaux et il n'est pas rare que les villes le vénérant voient en ces animaux un messager du dieu. Sa vertu est l'acceptation, celle qui suit tout être dans le deuil d'un être aimé.


"Rien n'est certain, même le destin..."
Le Narrateur, Ancien du Temps et de l'Espace
Localisation : Domaine des Anciens
Le Narrateur est nommé ainsi car il ne s'est jamais donné un nom. Son apparence est de loin la plus sobre et pourtant la plus complexe de tous les anciens. Chacun voit quelqu'un de différent : un être de son passée, de son présent ou de son futur. Il est toujours très déstabilisant de rencontrer le Narrateur bien que ce soit un événement d'une très grande rareté car bien souvent nul ne s'en souvient.
Les yeux continuellement rivés sur l'avenir et le passé, il s'est pourtant toujours gardé de révéler quoi que ce soit de ses visions. Sa sagesse n'a d'égal que son silence et s'il a en quelques occasions offert une infime étincelle de son pouvoir à quelques rares mortels, la plupart d'entre eux ont sombré dans la folie, incapables de supporter le poids du savoir. Il n'a jamais éprouvé le moindre intérêt pour les mortels et n'a donc jamais engendré de progénitures.
Dans le culte humain

Il est amusant de voir que c'est le Narrateur qui obtient le titre de Créateur. Il est souvent choisi comme dieu par ceux voulant s'éloigner de la Religion car il encourage les progrès et la science. On le représente souvent sous l'apparence d'un renard roux dont les vertus sont la découverte et la curiosité.


"Qu'est notre vie sinon un rêve?"
Onérios, Ancien des Rêves
Localisation : Domaine des Anciens
Flegmatique entité faite de rêves et de songes, Onerios se représente souvent sous l'apparence d'une créature asexuée vaporeuse et transparente à la voix semblable à un millier de tintements de cristal. Véritable arc-en-ciel de couleurs, c'est toujours un émerveillement de poser ses yeux sur elle. Contrairement aux autres entités, son "réveil" est arrivé beaucoup plus tard et ce n'est qu'une fois pleinement consciente d'exister qu'elle aida ses enfants, rêves, chimères et autres créature oniriques, créés inconsciemment lors de ses nombreux rêves à prendre à leur tour conscience du fait qu'ils existaient.
Onerios est la seule entité à être son propre contraire, ce qui la rend singulière, même pour les autres anciens. Cependant, sa double nature ne l’empêche pas de se montrer radicale sur ses positions. Les demis-sangs doivent tous êtes éliminés avant d’atteindre l’éveil, c'est un mal nécessaire pour le bien commun des mortels, mais surtout, pour le bien du domaine des songes. Elle a toujours aidé le conseil à trouver les demi-sang, sondant les rêves, cherchant les songes aux goûts si étranges qui naissent de ces aberration et qui corrompent son royaume...
Dans le culte humain

Onérios est la déesse du foyer qu'on représente comme une souris, souvent blanche, qui veille sur les enfants. Il n'est pas rare de retrouver une statuette de la déesse dans les maisons des jeunes couples venant de se marier et désirant enfanter une descendance en bonne santé. Sa vertu est la charité envers tout être dans le besoin.


"Ne jamais pardonner, ne jamais oublier..."
Dashary, Ancien de l'Anima
Localisation : Inconnue
Le cœur du monde, Dashary, aussi appelé Keryss depuis la fusion des deux mondes, est la source même de l'Anima en ce monde et l'incarnation de cette dernière. Dashary est l'entité la plus secrète qui soit, personne ne sait réellement s'il fut créé avant ou en même temps que ses "frères" mais beaucoup pensent que c'est lui-même qui créa les autres Anciens. Si indirectement tous les mortels sont liés à lui, Dashary n'a jamais créé de créature propre ne faisant qu'aider ses confrères à insuffler l'Anima dans leurs créations. Cependant, en contre partie, il n'a jamais fait quoi que ce soit pour se rapprocher des mortels restant un juge silencieux et mystérieux. Il ne s'est pas donné de forme physique connue à ce jour.
Après le départ de la plupart des anciens du plan des mortels, Dashary, grièvement blessé par Mokeriss, son opposé, s'est renfermé sur lui-même, la douleur le rendant amer et sombre. Il cessa de communiquer avec les autres Anciens et prit simplement place au centre de la nouvelle planète l'abreuvant de sa puissance. Son essence avait été en partie dévorée et la plaie que Mokeriss avait ouverte en lui allait prendre des millénaires à se refermer.
Après un silence de plusieurs millénaires, Dashary concéda à siéger au conseil après la disparition de Mahraa se montrant dur et intransigeant sur l'importance de chasser, traquer et tuer les demis-sangs. Plus d'une fois, il pesta contre l'inefficacité croissante de l'Ordre allant même jusqu’à proposer de tuer les rois et de remettre Eraziel sur le trône.
Récemment et sans que personne ne sache pourquoi, Dashary devint introuvable, disparaissant trois siècles après l'Evasion de Khalil. Le conseil le soupçonne d'avoir rejoint le domaine des mortels mais cela ne reste qu'une hypothèse, une hypothèse plutôt étrange quand on sait le peu d'attachement qu'il porte aux mortels.
Dans le culte humain

Pourquoi Dashary devint le dieu de la paix ? Aucune idée, toujours est-il que son animal totem, la colombe, devient alors le signe de la paix. Il n'est pas rare que deux peuples signant un traité de paix libèrent une colombe en cette occasion. Quiconque suivant les enseignements de Dashary se doit de protéger les faibles et les démunis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eraziel.forumactif.org
 

Annexe - Les Anciens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Annexe: L'OCP (Archives)
» Annexe de l'Hôpital
» Demandes de Job Annexe
» ANNEXE ₪ Les femmes à Pompéi
» Annexe médicale - Arai.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eraziel :: Prologue :: Quand tout commence...-