Partagez | 
 

 Reil - Directeur de prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 13
Anima : 20


Feuille de personnage
Ordre des gardiens:
Éveil:
Pouvoir:

MessageSujet: Reil - Directeur de prison    Dim 31 Aoû - 18:48

Reil

2100 ans  • Ordre  • Directeur de la prison d’Eraziel  • Vampire • Masculin



Position et opinon sur le conflit
Séparez distinctement les différents conflit. Pour rappel, on parle ici :
- Pour les merveilleux et humains ayant connaissance du monde merveilleux : Reil à une place de choix pour observer ce conflit qui se trame avec l'éveil. Il était là depuis le début, quand Khalil s'est libéré de prison, il était déjà directeur. Le vampire n'était pas moins de disparaitre, d'ailleurs, aussi ce jour-là. Pour ce qu'il en pense ... Il s'en amuse un peu, se disant que c'est quand même à cause de l'Ordre et des anges qui géraient l'Ordre à cette époque que Khalil fut oublié au fin fond de sa prison. Et il trouve cela plutôt légitime pour le demi-sang d'avoir agi ainsi.
Pourtant, cela l'embêterait bien que l'Eveil réussit leur plan. Il ne rejette pas en bloc leur idée, il y a même du bon pour lui dans certaine, mais cela ne plait tout de même pas au vampire. De un, il n'a aucune envie de retrouver des gens qu'il a légèrement titiller quand ils étaient encore en prison, de deux, il a voué allégeance à l'Ordre, alors malgré tout, Reil respecte ses engagements et de trois ... Ce nouveau roi, Ael, qui se dit : être un ancien à taper dans la curiosité de l'homme au sang-froid. Il est vraiment curieux de ce qu'il pourrait faire en sein de l'Ordre et il sera à la première place pour voir comment cette étrange divinité réussira à faire bouger l'Ordre.
Mais pour ce qui est de lui-même, il n'a pas l'intention de prendre un réel parti dans tout ça. Il n'ira pas combattre l'Eveil. Il ne serait pas à la tête de la prison s'il avait été doué au combat. Et puis, il trouve sa place de premier choix et pourrait continuer à faire sa vie même si la guerre faisait rage à côté. Cependant, le vampire n'est pas idiot, il sait très bien que si la guerre est déclarée, il ne pourra pas rester sagement dans son petit royaume qu'est la prison. Si une telle chose arrivera, il prendrait le parti de l'Ordre. Cependant, nous ne sommes pas à l'abri d'un changement inconnu et Reil ne préfère pas se prononcer sur quoique ce soit, autre qu'une seule chose. Il défendra sa prison et sa place si elle est compromise. Et se retournera contre celui qui essaye de le détrôner, Ordre comme Eveil.
Reil a que très peu t'intérêt pour le conflit humain. Etant donné qu'il est coincé à Eraziel, il ne sait pas tellement ce qu'il se passe dans le « monde » humain et glane quelques informations par des journaux qu'il lit de temps en temps. Cependant, le vampire en est pas le moins du monde touché. Autrement dit, il s'en contre fiche.
Pouvoirs, compétences et influence
A venir .

Physique ܀ Caractère

Reil n'a plus d'humanité depuis de nombreuses années maintenant. Que cela soit physiquement ou bien mentalement. Bien sûr, il ressemble à un être humain lambda, mais en le détaillant, il n'est pas difficile de reconnaitre un merveilleux en lui. En premier à cause de sa hauteur. Le vampire dépasse les deux mètres. Cela s'accentue avec la longueur de ses cheveux qui lui arrivent jusqu'à aux hanches et qui ont une couleur rouge sombre. Ses yeux sont des braises, d'un rouge sanguin qui brille par automatisme à la présence du sang. Des dents vampiriques sont là, évidemment, entre ses lèvres incolores. Tout son teint est blanc, légèrement bleutés même aux articulations et où la peau est la plus fine. Ses membres sont longs et c'est un homme avec une musculation fine. Mais ne fait pas confiance à son apparence, il a une puissance surhumaines - même si certain merveilleux ont une force encore supérieur - il est assez doué et assez fort pour gérer d'une main de fer la prison.
Reil à des tendances mégalomanes, qu'il ne nie pas et qui lui réussit plutôt bien aux vues des effets qu'il arrive à avoir sur les gens. Le vampire a pris l'habitude de charmer les gens qu’ils l’entourent. L'homme aux cheveux longs à toujours su manipuler les gens, même avant sa vampirisation. Son royaume, il a toujours voulu un royaume, un endroit où il était le chef, et qu'il pouvait gérer comme il l'entendait. Et son souhait a presque été exaucé au sein même de l'Ordre, ceux qu'ils l'ont chassé il y a quelques centaines de siècles. Mais malgré qu'il soit le directeur de la prison, il se doit de se plier à certaines règles de l'Ordre, comme celle d'obéir au roi et aux voix. Et même s'il ne le montre pas, ces choses-là le fait grincer des dents.
. Il n’aime guère devoir courber l’échine, surtout si c’est face à des Hommes qui n’ont aucun respect pour lui.
 Le respect est important pour lui. Reil n'est pas idiot, il sait que Eraziel est bourré de créature puissance, plus puissante que lui pour certaine et il accepte cela, ne cherchant pas à les provoquer. Il a bien l'intention de rester entier encore un millénaire, au moins ! Cependant, le vampire à toujours bien aimé titiller un peu les personnes qui l'entourent et voir jusqu'où il peut aller, jusqu''ou sera toléré ses agissements et jusqu'où son charme peut le sauver. Ce n'est donc pas rare de le voir tourner autour du nouveau roi pour ce faire une idée de sa personnalité. Le vampire est curieux, il aime bien s'occuper en titillant les gens ou perdre son temps dans une conversation avec un détenu qui ne lui a rien demandé. Et pourtant, ce n'est pas le genre à retenir ce qu'on lui dit. Il a peu de choses à faire de ce qui l'entoure et des histoires qui peuvent avoir autour de lui, tant qu'on lui fiche la paix. Par contre, à l'inverse, il n'aime guère qu'on le titille impunément. Et il a tendance à répondre à cela en fonction de son humeur, donc assez bien ou ... assez mal. Reil reste un prédateur, même s'il est obligé d'être civilisé avec le temps, il n'aime guère participer à des réunions ou se montrer courtois, autre que pour séduire et avoir ce qu'il veut. Nullement hypocrite, il a même tendance à être plutôt franc et dire ce qu'il pense peu importe le rang. Bref, Reil vit sa vie comme il le souhaite, du mieux qu'il peut, en essayant de se garder en vie, sans pour autant être infidèle à lui-même. Et tout en gardant sa flemmardise. On ne peut pas nier que Reil a un côté assez flemmard plutôt important. Il reste un directeur actif, mais quand il n'a pas envie de faire quelque chose, il trouvera toujours quelqu'un pour le faire à sa place.
On ne peut pas dire que c'est forcément une bonne personne, ni même s'il a un bon fond. Reil est une personne particulière, vampirique, qui voit la plupart des êtres vivants, humains ou merveilleux comme de la nourriture ou une occupation. Le reste étant du poison. On ne peut pas être sûr qu'il fera quelques choses que l'on qualifiera comme gentil sans avoir une idée derrière la tête. Il agit énormément en fonction de ses humeurs et instinct, comme n'importe quelle bestiole et peut donc paraitre agréable un jour et cruel un autre jour, car il n'a pas apprécié quelques choses durant cette journée. Le vampire reste donc pas forcement quelqu'un de très accessible cependant, si vous lui plaisez, il y a plus de chance pour qu'il vous tourne autour..      


Passé ܀ Légende


Reil a très peu de souvenir de sa vie humaine. Il a vécu trop peu d'année et de façon si inintéressante que pour lui, ça n'avait aucun intérêt de s'arrêter sur ce genre de détail insignifiant. De toute façon, même s'il cherchait à se souvenir, le vampire aura eu un certain mal. C'était il y a plus de deux mille ans et monstre chose se sont passé depuis ce temps-là. Les vampires sont réputés pour avoir bonne mémoire, mais étant donné que ce temps remonte avant même qu'il se fasse transformer, il y a beaucoup d'incertitude qui se pose, mais dont Reil n'a jamais pressenti comme un vide.
Néanmoins, Reil se souvient assez distinctement de la personne qui l'a transformé. C'était une femme, magnifique, aux longs cheveux ébène. Il a vécu quelques années avec elle, après sa transformation. C'était sa mère et il a toujours eu du respect pour elle, même s'il n'a aucune nouvelle d'elle et qu'il ne sait pas si elle est encore en vue. Sa transformation se passa alors d'un banquet immense à l'occasion de l'équinoxe. Elle était là à le regarder et il avait bien remarqué. Ils jouèrent ensemble pendant un moment, le vampire n'avaient pas conscience du temps passé à ce moment, là, ce n'était que secondaire. Mais il se rappelle bien, qu'ils se sont beaucoup amusés à ce moment-là. Une sorte de complicité c'est lié entre eux deux, mais une complicité plutôt malsaine, joueuse, compétitive. Cependant, ce n'était sans compter la nature de cette dame-là, qui finalement le voulait comme sien, car il était beau et il était son trophée. Elle voulait partager son pouvoir avec lui. Elle le fit sien et le rendit un des siens.

Autre la transformation douloureuse d'un corps qui se transforme et une adaptation assez difficile, Reil prit ce changement assez bien. Il aimait cette nouvelle force qu'il sentait dans ses mains, cette nouvelle vision qu'il voyait et ce charme, cette domination qui exerçait sur autrui. Et puis, tout ce qui était des défauts que l'on considérait à une vie de vampire, il trouvait toujours un contre-exemple. Quelques choses qui la rendaient plaisante pour lui. Vivre de façon immortel ? Y voir un défaut serait une bêtise ! Une dépendance au sang ? Pourquoi ? Cela à bon gout. L'Ordre ? Ils ont d'autre chat à fouetter que de s'occuper d'un vampire qui n'exécute pas. Le soleil ? Il suffit de dormir le jour. Rien pour lui ne semblait entacher sa vie de vampire, c'était un renouveau. Il vécut ainsi, accompagner de sa créatrice pendant plus d'un siècle, voir même deux. Seulement le temps de faire de lui un vampire digne de ce nom et de bien s'amuser en tant que jeune créature, un peu inexpérimenté qui apprenait sa force et comment manipuler ses pouvoirs. Il en a failli tué quelques-unes par inadvertance de ses proies sous le regard amusé de sa génitrice. Reil s'en rappelle encore, ça la faisait rire.
Puis, il est devenu un vampire plus affirmé, son humanité complètement disparu et il aimait ça. Il était devenu l'homme qu'il était aujourd'hui, avec deux millénaires en moins. Pendant presque 300 ans, Reil et la femme qui l'a transformé continua leur petite vie de rivalité et d'amusant. Jouant à des jeux dont les cibles humaines ne pouvaient pas se débattre. S'amusant comme deux jeunes enfants à des jeux vampires, faisant des concours divers dont seul leur esprit prédateur avait l'idée. Leur jeu préféré de l'époque, restait tout de même : deux chasseurs, une proie. Ils choisissaient tous les deux un humain et le séduisait et traquait jusqu'à ce que l'on d'eux arrivaient à l'avoir.

Cela allait très bien à Reil, jouer ne le satisfaisait plus il voulait plus que ça. Le vampire se mit donc en quête d’un territoire.  Il s’arrêta dans une petite vallée de Sonnenstadt, un village ni trop grand, ni trop petit, et il propagea son pouvoir comme la peste. Charmant les villageois les uns après les autres, les rendant dépendant de sa présence et sa morsure, il contamina bientôt tous les villages, qui deviennent son royaume. C’était un village isolé, la chose était facile à faire tant que les personnages extérieurs étant rare.
Cependant, cette sorte asservissement est venue aux oreilles de l’Ordre. Reil était un problème, et il fallait régler ce problème. Le vampire eut donc la visite d’une équipe de gardien, et évidemment, il ne s’en sorti pas et fut envoyé dans une des nombreuses cellules de la prison d’Eraziel. Inutile de dire qu’il fut un peu cabossé mais vivant. Dire qu’il y a quelques siècles, il ne s’en sera pas ressorti, l’Ordre avait bien changé, mais il ne s’en plaigne pas. Il était vivant, certes enfermé, mais avec une idée en tête.

Une idée oui, par Reil, même s’il était enfermé, il restait fidèle à lui-même.

Il vécut plusieurs siècles cloîtré entre les quatre murs de sa prison. Enfermé dans ses quelques mètres carrés à ne voir que peu de monde. Cela fut bien ses années les pires de sa vie. Par chance, au moment de son enfermement, il croisa le regard d'un geôlier et captura son attention. Assez pour doucement, mettre son influence dans l'esprit de cet homme. Ce fut long, mais tu savais que de l'autre côté de la porte de ta cellule, tes yeux l'obsédaient. Tellement qu'il finit par faire une grave erreur. Ouvrir son cachot. Oh il ne pouvait pas sortir, un sceau l'en empêchait. Mais cela ne l'empêchait pas de l'obséder encore plus et de lui sourire. Cet homme serait à toi et tu avais ta porte de sortie. Ça sera risqué, si le roi en venait à comprendre ce qu'il était en train de faire, cela le mènerait certainement à la mort. Mais c'était un pari à tenter, il n'avait pas du tout envie de rester ici, enfermé à vie. Alors, ce geôlier, il le demanda d'abord de lui ramener de rat, pour avoir de quoi manger et de ne pas complètement finir fou. Et puis personne ne remarquera la disparition de quelques rats. Avec ce sang, il put reprendre des forces et reprendre un peu de ton pouvoir, pour l'épandre plus loin qu'un seul gars. Un autre fut intéressé par toi. Ta race, d'être vampire en attira un troisième. Tout cela attira un geôlier plus gradé. Lui aussi le vampire réussi à l'envouter. Peu à peu son influence marcha au sien de la prison. Tout en restant tabou, car personne ne devait savoir que certain geôlier ouvrait la porte de sa cellule. Cela aura été une sentence pour lui, comme pour eux.

Cependant, il resta un personnage calme, pour le roi et pour l'ancien directeur. Et il était un homme fort, capable de maitriser autrui, physiquement et psychologiquement. Tout en aillant une main sur lui aussi. Alors, après quelques bons siècles coincé entre ses quatre murs. Il put enfin sorti. Ce n'était pas difficile d'imaginer le sourire qu'il avait à ce moment-là. Sortir de ta cellule pour devenir geôlier. Sans sortir de cette prison, il pouvait enfin bouger et étendre ton charme comme un virus. A nouveau, pendant un bon nombre d'année, il montera les échelons. De petit geôlier, il passa en chef de sections. De chef de sections en chef d'étage. Et puis finalement... le vampire tourna autour du poste du directeur. Jusqu'à l'être.
Il aime penser être un bon directeur. Et même si ce n'était pas le cas, il était maintenant à cette place et il en était particulièrement fier. Personne n'allait le faire bouger de là. Il y a seul une fois où il faillit perdre la vie, c'était pendant l'évasement de Khalil. Reil ne put rien faire et se fit encombrer sous les décombres. Mais il survit, malgré son corps défiguré par l'éboulement et il put aussi garder sa place en tant que directeur. Cela fit un bordel sans nom dans l'ordre, mais il n'était pas coupable.
Cela fait 400 ans maintenant que la prison a été reconstruite 400 ans que Khalil s'est enfui et fait parler l'éveil. 400 ans que maintenant, Reil aborde un sourire amusé et s'amuse de ce qu'il pourrait arriver. Cependant, il n'en reste pas moins méfiant de ce qu'il l'entoure, y compris de l'ordre et de l'éveil. Le changement arrive bientôt et cela peut être en bien, comme en mal.
   


Epilogue

Age: 21 ans
Sexe : Féminin
Comment avez-vous connu le forum? : héhé ~
Autres comptes : Le narrateur, évidement <3
Un dernier mot? : I am the night !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Reil - Directeur de prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Le Directeur du Cep Jacques Bernard démissione avec fracas
» Un Kidnappeur condamné à dix ans de prison
» Moussa Kaka toujours en prison
» HAITI ELECTION: Preval Craignant à la Fois la Mort, la Prison et l’Exil....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eraziel :: Chronicles :: Les présentations :: Les présentations validées-