Partagez | 
 

 Aël, Ancien des Ténèbres et Roi de l'Ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 6
Anima : 0
Race : Ancien


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Roi
Éveil: Contre
Pouvoir:

MessageSujet: Aël, Ancien des Ténèbres et Roi de l'Ordre   Lun 19 Jan - 0:13




Aël

Position et opinion
Etant le Roi de l’Ordre et un Ancien, Aël a bien évidement un avis très tranché et très simple sur le conflit opposant l’Eveil à l’Ordre. Pour résumer, il aimerait l’extermination de l’Eveil et la capture de Khalil. C’est d’ailleurs la raison de sa seule présence dans le monde pour dire vrai. Malgré cet avis très tranché, l’Ancien ne sait pas trop comment il doit considérer l’Eveil et agir contre lui. Bien sûr, le mouvement en lui-même est à éradiquer surtout s’il s’en prend aux humains mais Aël ne sait pas trop quelle serait la meilleure solution pour effectuer cette éradication. Certes les éléments cadre de l’organisation étant totalement responsable et étant récidiviste pour certains ne peuvent espérer de clémence, la mort ou l’enfermement à vie comme seules options. Mais en ce qui concerne les éléments plus bas dans l’échelle il est assez compliqué de savoir quel sort leur réserver car d’un côté ils ne devraient avoir droit à aucune clémence suite à leur acte mais d’un autre ils ont pour la plus part été corrompu, ou plus ou moins, par l’Eveil qui leur promettait tant de chose. De plus il est assez difficile à Aël d’en vouloir à ceux qui se sont levés contre l’injustice dont l’Ordre a pu faire preuve à l’excès dans ses pires heures. Ainsi donc l’Ancien des Ténèbres reste assez partagé tout en ayant une position très nette concernant le conflit en lui-même. En fait il serait exacte de dire qu’il sait parfaitement quel dénouement il souhaite à ce conflit mais qu’il n’a pas encore totalement défini la manière d’y parvenir. Surtout que lui, contrairement à la majorité des merveilleux impliqués dans le conflit, voit une solution à long termes comme seule optique. Il ne veut pas d’une paix temporaire mais bien d’une paix définitive qui ne permettra pas à de tels évènements de se reproduire.


Pour ce qui est du conflit humain, Aël a un avis et une position beaucoup plus détachés car pour faire simple il n’y porte aucune attention réelle. En effet, le conflit qui oppose l’Ordre à l’Eveil lui est bien sûr beaucoup plus important et il a bien mieux à faire que de se préoccuper dans conflit secondaire passant presque pour vide de sens à côté de celui qui l’intéresse. De plus la politique humaine en générale ne l’intéresse guère. Pour lui ce n’est qu’un semblant de tentative d’organisation visant à garantir l’ordre humain qu’ont essayé d’apporter les différents gouvernements et royaumes humains. Du coup comment un Ancien pourrait-il se préoccuper de cela ? Seule la perte possible de milliers d’humain le dérange en quelque sorte, mais tant que cela ne perturbe pas l’équilibre il préfère se tenir le plus loin possible d’un tel conflit. Surtout depuis qu’il a commencé à trop s’attacher au monde humain. Malgré tout, Aël garde quand même une certaine préférence par un statut quo dans le monde humain ou une victoire de Cyfalen mais cela seulement par pure pratique, la reine Selena de Cyfalen étant la seule humaine totalement au courant du monde merveilleux et étant la seule personne agissant comme intermédiaire entre humains et merveilleux. De plus, Eraziel étant située juste en dessous de la capitale de Cyfalen, à savoir Selith, il serait fâcheux que la cette dernière se retrouvent en danger, affaiblissant au passage Erasiel. Pour finir, Aël espère que ce conflit ne sera pas une sorte de tremplin pour l’Eveil dans son conflit avec l’Ordre. Que ce dernier utilise ce fameux conflit pour attaquer directement l’Ordre ou l’organisation du monde serait une véritable tragédie et quand on sait tout le poids stratégique qu’aurait une telle décision de la part de l’Eveil, l’Ancien de Ténèbres ne peut que s’en inquiéter profondément.
Pouvoirs et influences
-Appel des Ténèbres : Absorbe toute la lumière présente dans une sorte de sphère noire, faisant transvaser l'intérieur, et toutes les personnes présente dedans, entre le domaine infernal et le domaine terrestre. Toutes les personnes présentes dans la sphère sont invulnérables, mais il leur est impossible d'attaquer quelque chose hors de la sphère, à moins de la quitter.


Physique ܀ Caractère
Comme tous les Anciens, Aël ne possède pas réellement d'apparence définie si ce n'est ses yeux ambrés qui affiche sa nature d'Ancien. Ainsi donc, Aël a la possibilité de changer d'apparence à volonté. Cependant, l'Ancien des Ténèbres possède une apparence qui lui est propre depuis maintenant bien longtemps. C'est donc sous la forme d'une sorte d’elfe noir qu'il apparaît généralement. Sa silhouette est alors assez fine et élancée tandis que ses cheveux d'un noir profond rappellent sa nature d'Ancien des Ténèbres. Ces même cheveux sont assez long, ils arrivent jusqu'à la hauteur de ses épaules et recouvrent bien souvent une partie de son visage rajoutant par cette occasion une certaine froideur à son apparence. Sa peau quant à elle est assez claire et vire sur un ton olive. Jadis il avait par habitude de laisser transparaître les ténèbres sillonner celle-ci de l'intérieur mais dans un souci d'adoucir son apparence il a préfère à présent les cacher. Malgré tout elles ont tendance à réapparaîtrait sous le coup d'émotions fortes comme la colère ce qui lui donne alors une allure beaucoup plus sombre. A côté de cela, sa peau est on ne peut plus parfaite, cicatrices et autres marques étant totalement absentes. Pour finir, son style vestimentaire est assez simple. En tant qu'Ancien il ne trouve aucun attrait particulier dans ce concept de mode comme les humains peuvent en avoir et de ce faite il n'apporte pas de réelle attention aux vêtements qu'il porte. Bien souvent ceux-ci sont donc classiques mais toujours dans des tons assez sombres. Il porte d'ailleurs bien souvent un long manteau noir qu'il laisse très souvent entre-ouvert. Par dessous, on distingue alors un ensemble également noir ou dans des tons similaires qui dénote encore de la simplicité de son style vestimentaire. Au fil du temps, Aël a effectivement appris que plus que l’apparence seule les actions et les paroles importaient.


Si on devait résumer le caractère d'Aël en deux mots, on pourrait très certainement choisir froideur et rigueur. Effectivement, l'Ancien des Ténèbres est quelqu'un de peu communicatif voir même réservé. De plus il n'a pas tendance à se montrer doux dans ses paroles, préférant aller droit au but même si ça fait mal. Cette froideur ne le quitte d'ailleurs presque jamais. Même ses plus fidèles collaborateurs au sein de l'Ordre ont dû apprendre à vivre avec, n'espérant pas recevoir de félicitations ou quoi que ce soit d'autre de celui qui gouverne l'Ordre des Gardiens. Cela ne veut cependant pas dire qu'il ne porte aucune attention à ceux-ci ou à leurs actions. Bien au contraire même. C'est juste qu'il n’est pas dans sa nature de se montrer très communicatif à ce niveau et qu'il trouve inutile de féliciter un travail qui ne pouvait connaître l'échec. Il est également quelqu'un de calme par nature n'agissant que très rarement sous l'impulsion de ses sentiments. Ses actes sont donc mûrement réfléchis et il ne passe jamais à l'action sans avoir toutes les cartes en main. Comme déjà dis, l'Ancien des Ténèbres est aussi intransigeant, autant envers lui-même qu'envers les membres de l'Ordre en général. Il n'admet effectivement pas le manque de subordination et il dirige d'une main de fer, n'hésitant pas à prendre des mesures difficiles en cas de nécessite. Cependant, et contrairement à la croyance populaire découlant de son rang d'Ancien des Ténèbres, Aël n'est pas quelqu'un de cruel et mauvais. Quand il doit agir sévèrement il ne le fait jamais avec plaisir mais il sait que c'est la seule solution s’il veut permettre à l'Ordre de récupérer sa gloire d'antan. A vraie dire, l'Ancien aime même profondément les merveilleux, les humains et ce monde en général. Il croit sincèrement en chacun et tente à sa manière de pousser ceux qu'il côtoie au meilleur d'eux même, et ce même si sa manière de le faire ne le laisse pas présager. Son amour profond étant caché sous sa personnalité froide peu de personnes connaissent ses réelles pensées mais même si l'Ancien des Ténèbres peut parfois sembler totalement détaché du monde et de son destin il est très certainement celui qui se préoccupe le plus de celui-ci dans sa généralité. Après tout lui n'a rien à gagner étant un Ancien. Seul une paix durable et une entente cordiale entre tous l'intéressent. Et ce même si le monde doit d'abord en payer le prix lourd. Contrairement à la majorité des personnes, l'Ancien ne voit pas le conflit actuel sur une période de quelques années mais bien sur une période de plusieurs siècles. Cette capacité à se détacher du monde actuel peut d'ailleurs parfois sembler cruelle à sa façon mais Aël sait que la paix ne peut être gagnée sans sacrifice. De ce faite il essayera toujours de protéger le monde actuel mais il n'hésitera jamais à faire des sacrifices si la nécessité se présente. Pour finir, l'Ancien est quelqu'un de plutôt impartial même si il a parfois une trop grande tendance à vouloir protéger les humains. Il est aussi quelqu’un jugeant les gens à leurs actions et non à leur rang, ce qui a fait de l’Ordre une organisation récompensant les actes, voir élitiste dans un certain sens bien qu’elle laisse sa chance à tout le monde, et non une organisation basé sur la nature des merveilleux et leur soit disant rang social. Toute cette philosophie le pousse donc à faire de l'Ordre une institution stricte mais bienveillante et jamais il ne reculera devant rien pour parvenir à ses fins, même si il préférerait pouvoir y arriver d'une façon douce et paisible.

Passé ܀ Légende
Tous comme les autres Anciens, Aël ne se rappelle pas du tout de sa propre naissance et encore moins des circonstances de celle-ci. Il sait juste qu’il a toujours existé et qu’il existera toujours. La question logique aurait été de se demander pourquoi cette existence mais pour un Ancien cela n’a jamais réellement porté à interrogation. Ils savent qu’ils sont là pour façonner le monde et surtout le maintenir en équilibre. Et c’est bien la seule chose qui importe. Cependant, outre cette fameuse naissance dont ils n’ont pas connaissance, les Anciens ont bel et bien eu une période qu’on pourrait nommer de création. Non pas de création d’eux même bien entendu mais bien de création de l’univers tel que nous le connaissons et surtout des créatures le peuplant. A ce niveau il n’y a pas grand-chose à dire d’exceptionnel concernant Aël. Tout comme ses confrères, il s’est attelé à la tâche de la création de créatures toutes plus originales les unes que les autres selon son domaine défini, à savoir les Ténèbres. En ce qui concerne le processus de création en lui-même il serait bien compliqué de l’expliquer tant celui-ci fut en instinctif pour l’Ancien. Lui-même ne sait pas dire comment il a eu l’idée de créer un diablotin ou tout autre démon de la sorte, l’idée lui est juste venue comme ça sans raison apparente, comme par nécessité et par devoir. C’est certainement ce qui fait d’ailleurs d’un Ancien un être si fantastique, étrange et incompréhensible. Ainsi donc naquit les démons et autres créatures des Ténèbres. Mais Aël ne fit que leur donner leur forme, leur apparence et leurs pouvoirs. Celles-ci eurent une liberté totale pour l’autodéfinition de leur caractère et elles commencèrent alors à avoir un comportement totalement opposé à celui de leur créateur. Effectivement, leur apparence peut être un peu effrayante, l’instabilité de leur domaine recouvert continuellement par les ténèbres mais surtout le jugement qu’eurent d’eux les autres créatures, poussèrent les démons à avoir le comportement qu’on leur connait maintenant à savoir un comportement assez violent et prônant la soumission ainsi que le plaisir personnel. Mais Aël ne s’inquiéta jamais réellement de cela, le bien ainsi que le mal étant des notions fortes abstraites, les Anciens n’y prêtaient jamais attention tant que l’équilibre du monde n’était pas menacé.

Suite à tout ce processus de création qui pris tout de même un temps assez long, ainsi que des ajustements par moment et d’autres changements en cas de nécessité, Aël tout comme les autres Anciens retournèrent alors dans une sorte de repos qui leur paru une éternité. En effet, jusqu’ici ils avaient eu de lourdes tâches à accomplir et cela les avaient tenus occupés. Cependant, étant encore assez jeunes et inexpérimentés, en quelque sorte, le retour à la tranquillité et à la surveillance les plongea dans une sorte d’ennui constant. Pendant que leurs créatures se développaient tant bien que mal et qu’elles acquéraient leurs caractéristiques tout comme leur façon de vivre, eux ne pouvaient qu’observer en silence, ne devant que vérifier que tout se passait bien sur les deux mondes qu’ils avaient façonnés. Et malheureusement cet état de stase fini par être trop lourd à supporter et les Anciens commencèrent de plus en plus à s’investir discrètement dans ces mondes. Un des Anciens, Telvac pour être précis, fini même par s’éprendre d’une Djinn avec laquelle il eut un enfant, maintenant connu comme le premier demi-sang et comme la calamité de ce monde. Car en effet, Khalil qui naquit de cette naissance avait tout d’un Ancien, à savoir la puissance et l’immortalité, sauf le plus important, la nature même d’Ancien et la sagesse en découlant. Ainsi donc les évènements tragiques connus de tous se déroulèrent et les Anciens furent forcés à agir pour préserver l’équilibre du monde en général. Aël qui bannissait tout comme ses confrères les évènements qui s’étaient déroulés, ne s’impliqua cependant pas vraiment plus dans la reconstruction des deux mondes réunis en un seul. En effet, il gardait une certaine confiance dans les créatures qu’ils avaient créées, et il souhaitait leur laisser le libre arbitre concernant leur choix. C’est ainsi qu’il adopta une position très neutre concernant l’Ordre créé par Eraziel, même si il soutenait la nécessité d’avoir une prison gardé pour Khalil. Des années passèrent alors sans évènement réellement notable pour l’Ancien des Ténèbres et les Anciens en général. Depuis que Eraziel était revenu dans le domaine qui leur était propre, ils étaient retournés à leur état de stase et d’observation. Craignant que des évènements similaires se reproduisent, ils avaient également établi des règles strictes comme l’interdiction relative d’interagir directement avec le monde et surtout l’interdiction de donner naissance à une nouvelle abomination. Ces règles n’arrangèrent d’ailleurs rien à cet ennui perpétuel et à cette attente pouvant durant des milliers de siècles.

Ce n’est donc que quelques milliers d’années plus tard, alors que rien ne demandait leur action, que les Anciens reprirent en quelque sorte vie après tant de temps passés à observer le monde. Effectivement, certains Anciens commencèrent à s’éclipser discrètement pour passer un peu de temps parmi leurs créations, chose pourtant interdite jusqu’ici. En ce qui concerne Aël, il eut plus de mal à accepter ce secret de polichinelle. Mais à force de n’avoir rien à faire et voyant que les autres Anciens n’eurent aucun problème quelconque à se dissimiler dans le monde des humains sans éveiller l’attention, il commença à se prendre aussi au jeu sans pour autant se lier à quelconque créature au cours de ses escapades. Sa froideur et son intransigeance lui interdisant presque tout contact direct. Le temps continua alors à passer de la sorte, les Anciens voguant entre leur observation éternelle du monde et leurs escapades secrètes dans ce même monde. Ils n’eurent d’ailleurs que peu de chose à faire durant ce temps si ce n’est quelques créations ou ajustements mineurs plus par plaisir que quoi que ce soit. Car oui même si un Ancien se veut sage par sa nature, il peut aussi avoir tendance à vouloir prendre du plaisir à voir le monde évoluer. A côté de cela, l’Ordre créé jadis par Eraziel et ayant pour but de tenir Khalil prisonnier perdait lui de sa splendeur sans que les Anciens ne s’en inquiètent. En effet, les Gardiens semblaient avoir oublié qu’ils devaient justement garder un prisonnier des plus importants et cela allait être leur plus grosse erreur. Mais Aël, qui lui ne s’en préoccupait pas, était durant cette période dans le monde des humains à vagabonder de ville en ville, observant jour après jour ces créatures qui l’intéressait de plus en plus.
Pour voyager plus facilement il se faisait d’ailleurs passer pour un marchand itinérant, ce qui lui permettait de passer presque inaperçu au cours de ses périples. Mais bientôt un évènement improbable changerait sa vie à tout jamais. Effectivement, alors qu’il était à Selith dans le quartier marchand, une jeune femme se présenta à lui pour lui demander une requête des plus originales. En effet, elle lui demanda de l’emmener avec lui vers un village lointain ne donnant pas beaucoup de raison à ce départ précipité si ce n’est son envie de fuir sa famille. Plus par curiosité que quoi que ce soit, l’immortel accepta tout en se disant que c’était l’occasion de côtoyer pour la première fois une humaine. Car oui, même si Aël n’en était pas à sa première venue dans le monde humain, loin de là même, il ne s’était jamais réellement mêlé à la vie en communauté humaine, préférant un rôle passif d’observation qu’un réel rôle actif où il aurait pu avoir l’occasion de se lier plus amplement avec des humains. Mais ayant déjà observé plus que nécessaire le monde, l’Ancien voulait en quelque sorte découvrir la nature profonde des humains et ce qui faisait d’eux des créatures si intéressante, c’était donc l’occasion parfaite qui se présentait là.

Le duo atypique se mit donc en route immédiatement pour des villages aux alentours de la citée. Au cours de ce voyage, Aël découvrit d’ailleurs plus amplement l’histoire de sa compagne de voyage. Celle-ci s’appelait Eudora et avait la vingtaine. Elle était fille d’un riche marchand bourgeois qui avait su établir sa fortune au cours de sa vie. Ce dernier n’avait d’ailleurs jamais eu qu’un seul vrai objectif dans sa vie : faire de sa famille une famille noble. C’était d’ailleurs dans cette optique qu’il avait décidé de marier sa jeune fille à un noble qui était quant à lui fils unique d’une famille noble en grosse difficulté financière. Ce mariage aurait dès lors profité aux deux parties puisque les bourgeois accéderaient au rang de noble tandis que la famille noble assurerait une descendance à la famille ainsi qu’une pérennité financière. Malheureusement pour eux c’était sans compter sur Eudora qui elle n’avait aucunement envie de se marier avec un noble qu’elle détestait par-dessus tout et qui n’avait que faire des prétentions de son père. La jeune femme tenta donc par tous les moyens d’éviter ce mariage forcé mais rien n’y fut, même sa mère étant pour un mariage si profitable. C’est alors qu’à cours de solution, elle avait décidé de fuir sa famille et d’abandonner sa vie confortable. Et c’était donc dans ces circonstances qu’elle avait rencontré Aël, à qui elle avait demandé de l’emmener loin de ces contraintes familiales. L’Ancien pour sa part trouva cette histoire très intéressante. Elle montrait à la fois le mauvais visage des humains ainsi que leur capacité à prendre leurs propres décision et ce même si cela allait à l’encontre du bien de plus de personnes. C’était d’ailleurs ce qui l’intéressait tant chez les humains. Autant ils avaient tendance à posséder un système communautaire qu’on ne voyait nulle part ailleurs chez les merveilleux, autant ils avaient aussi tendance à se montrer extrêmes cruels envers eux même et individualistes, n’hésitant pas à sacrifier le bonheur d’un de leur proche pour le leur. Quoi qu’il en était, le temps passa et le duo continua à faire route ensemble. Eudora semblait aimer cette vie faite de voyage tandis que Aël lui aimait en quelque sorte cette compagnie inhabituelle pour lui. Auprès de sa jeune compagne de voyage, il avait appris à voir une nouvelle facette des humains et il avait appris à aimer ce contact. Lui qui était habituellement si froid et peu enclin à se lier aux autres n’avait pas ce genre de problème avec Eudora. A vrai dire il était même plus serein en sa présence et ce peut être parce qu’elle lui faisait confiance et qu’elle s’intéressait à lui. Ou peut-être que c’était simplement parce que c’était la première fois réellement qu’il était aussi proche d’une humaine. Bien sûr celle-ci ignorait totalement qu’il était un Ancien ou ce qu’elle considérait comme un dieu mais cela n’empêcha pas une confiance mutuelle de s’installer au cours du temps.

Malheureusement, trois mois plus tard, un nouvel évènement chamboula la vie de l’Ancien des Ténèbres. Comme déjà dis l’Ordre avait oublié sa tâche de geôlier ce qui conduit à un désastre sans précédent. Effectivement, Khalil ainsi que d’autres prisonniers merveilleux s’enfuirent et Aël en fut indirectement victime lorsqu’un démon venu de la prison d’Eraziel attaqua le village où il se trouvait avec Eudora. L’immémorial qui s’occupait de quelques ventes bénignes ne remarqua l’attaque que trop tard et lorsqu’il arriva, il vit celui-ci se tenir devant sa compagne de voyage. Une bonne partie du village était alors en feu, dévasté par la créature démoniaque et la grande partie des villageois avaient fui sans même voir la raison de cet incendie. Quoiqu’il en soit, il remarqua également non loin de la jeune femme, quelques habitants visiblement tués par la bête démoniaque. Il n’y avait aucun doute que ce même démon tuerait sa jeune proie d’ici quelques secondes également mais sans comprendre pourquoi, Aël s’avança et s’interposa entre les deux protagonistes. La stupéfaction fut grande autant pour la jeune femme qui le voyait tenter de la sauver que pour le démon qui reconnut l’Ancien des Ténèbres à ses yeux couleur anima et à son aura qui semblait danser dans les Ténèbres. Le démon comprit aussi immédiatement que son créateur n’avait pas envie de rigoler et il décida donc de ne pas s’attarder plus longtemps sur place, préférant s’envoler vers d’autres cieux plutôt que de risquer la colère de l’entité même qui l’avait créé. Bizarrement la personne qui fut le plus troublée par ces évènements ne fut pas la jeune femme ni le démon mais bien Aël qui ne comprenait en rien les raisons de son geste. Alors certes il avait appris à apprécier la présence d’Eudora mais jamais il n’aurait pensé compromettre le secret du monde des merveilleux pour une simple mortelle. Il s’éclipsa d’ailleurs presque tout de suite, ne donnant que comme instructions à sa jeune compagne de voyage d’acheter une maisonnette isolée dans les forêts et de se faire la plus discrète possible. Il lui donna également l’argent nécessaire pour cela avant de s’en aller définitivement, ne préférant pas répondre aux nombreuses questions de celle-ci, autant pour la protéger que pour se protéger lui-même. Suite à ces évènements il retourna une année entière dans le domaine des Anciens, pour discuter de la fuite de Khalil qui se solda par une décision d’observation passive des actions de l’Ordre ainsi que pour se remettre lui-même en question concernant ce qu’il avait vécu. Finalement, après un an de réflexion, Aël décida de retourner au village en question, comme poussé par le désir de revoir celle dont il avait sauvé la vie et qu’il avait abandonné ensuite. Avait-il de la peine pour celle-ci ? Pas vraiment, un peu par compassion mais rien de bien sérieux. Avait-il alors un certain sentiment de culpabilité car c’était un démon, un de ses enfants, qui était responsable de ça ? Certainement pas. Il était certes déçu par la voie choisie par ses enfants mais il la respectait, leur ayant donné le libre arbitre. Alors quel était donc la raison qui le poussait à revenir ? Il n’avait pas encore vraiment compris toute la portée de la chose mais il ressentait comme une envie de simplement la revoir et de simplement être avec elle comme il l’avait été pendant un long moment. Il s’était au final épris d’une humaine sans même s’en rendre compte, ayant banni depuis bien longtemps ce sentiment de sa personne.

Une fois de retour dans le village dévasté il y a de cela un an, Aël découvrit que la reconstruction du lieu avait été bien entamée et que le village aurait bientôt complètement pansé ses plais. Les témoins de la tragédie n’avaient pour la plus part pas survécu et ceux ayant survécu avaient subi le lavage de cerveau des rêveurs de l’Ordre. Un incendie dévastateur avait depuis été désigné comme responsable de l’incident. L’Ancien ne se préoccupant au final pas beaucoup de cela ne s’attarda pas beaucoup sur place et pris directement la direction des forêts plus au nord du village. La maison qu’il cherchait était donc une maisonnette très isolée dans les forêts et difficilement trouvable. Il ne tarda finalement pas beaucoup à trouver maison correspondante mais encore fallait-il qu’Eudora s’y trouve et surtout qu’elle n’ait pas eu à subir le lavage de cerveau. La jeune femme qu’il espérait trouver dedans s’y trouva bel et bien. Celle-ci réagit d’ailleurs bien mieux que prévu lorsqu’elle reconnut son sauveur. Effectivement, elle se lança à son cou, visiblement très heureuse de le revoir. Cela rassura en partie Aël qui le fut encore plus quand Eudora évoqua à demi-mot la tragédie qui les avait séparés. Visiblement, l’Ordre dépassé par les évènements n’avait pas retrouvé la trace de celle-ci et n’avait donc pas altéré ses souvenirs. C’était d’ailleurs ce qu’il avait espéré en l’envoyant ici. Il répondit alors assez vaguement à ses questions, lui faisant comprendre le principal sans pour autant lui dire très clairement qu’il était un Ancien. Ensuite et devant l’insistance de son interlocutrice, il décida de rester un temps, ne voulant pas renoncer à nouveau à cette relation qui lui plaisait plus qu’il ne l’aurait voulu. Grossière erreur bien entendu puisque son amour n’en fut que plus grand et surtout réciproque au bout de quelques temps. Il vécut donc pendant trois ans avec celle qu’il n’aurait jamais dû aimer. Cependant, la jeune femme fini par tomber enceinte, chose oh combien dramatique, un demi-sang ne pouvant bien évidemment pas naitre à nouveau au vu du désastre provoqué par le précédent. Aël, ne sachant pas trop quoi faire et ne voulant pas révéler la vérité aux autres Anciens, cacha cette grossesse et décida d’attendre pour prendre une quelconque décision. Il savait juste que l’enfant ne pouvait en aucun cas vivre mais que pouvait-il faire afin de ne pas mettre en danger la mère de celui-ci ? Aurait-il par ailleurs le courage de tuer de ses propres mains son seul enfant véritable ? Malheureusement, ou heureusement diront certains, l’Ancien n’eut jamais à prendre de décision concernant ce point. En effet, les Ténèbres furent trop oppressantes pour la jeune mère et Aël ne put strictement rien faire à cela. Elle finit donc par mourir en couche sans jamais donner naissance à un enfant qui n’aurait jamais pu vivre. Cette expérience marqua profondément l’Ancien des Ténèbres qui avait connu en si peu de temps l’amour et le désespoir, choses totalement inconnues pour lui jusque-là. Suite à cela, il retourna dans le domaine des Anciens se promettant de ne plus jamais commettre la même erreur.

De retour dans le domaine auprès de ses confrères, Aël décida de passer sa peine sur un problème beaucoup plus important pour l’équilibre du monde et qui avait indirectement provoqué la tragédie qu’il avait connu, à savoir l’évasion de Khalil. En effet, cela faisait maintenant près de 5 ans que le demi-sang s’était échappé et que l’Ordre ne retrouvait pas sa trace. A vrai dire celui-ci avait totalement disparu de la circulation et ce même pour les Anciens et rien de notable ne s’était déroulé depuis lors ce qui faisait que la majorité des Anciens était pour laisser l’Ordre gérer les choses tant que rien d’important ne se passait. Jadis Aël aurait été du même avis mais ses récentes expériences le poussaient à vouloir régler le problème rapidement dans le but d’éviter tout souci supplémentaire. Mais il préféra garder son opinion pour lui, gardant une certainement confiance en l’Ordre et en sa capacité à agir pour le bien des humains et des merveilleux. Le temps passa alors et petit à petit l’Eveil fit parler de lui via des actions bien souvent diriger vers les humains directement. Au sein des Anciens, le demi-sang sembla rapidement comme le responsable principal de ce mouvement de révolte de certains merveilleux et le problème fut considéré avec la plus grand attention. Aël en profita pour affirmer la nécessité d’agir avant d’avoir une autre catastrophe comme celle s’étant déroulée il y a de cela dix mille ans. N’ayant au début que peu de soutien des autres Anciens, il réussit finalement à obtenir des avis favorables à une action tandis que l’Ordre semblait de plus en plus incapable à lutter contre cet Eveil grandissant d’année en année. C’est pour finir 349 ans après l’évasion de Khalil que les Anciens décidèrent d’envoyer Aël régler la situation comme bon lui semblait et pour se faire l’Ancien des Ténèbres décida de prendre la direction de l’Ordre afin de faire renaitre celui-ci et d’arrêter le demi-sang responsable de tant de tragédies. Désormais, il est donc le Roi en fonction au sein de l’Ordre et l’Ancien devant parvenir à renfermer définitivement Khalil. Il prend par ailleurs sa tâche très sérieux, souhaitant protéger les humains qu’il a tant appris à aimer tout comme les merveilleux. Il se sent aussi en quelque sorte concerné par le cas de Khalil à présent, ayant lui-même presque enfanté un demi-sang. Mais il sait très bien que celui-ci ne mérite aucune sorte de clémence. Ses récentes expériences, 350 ans étant bien évidement récents pour lui, l’ont fait également devenir encore plus froid et intransigeant qu’avant tout en renforçant son amour et sa confiance qu’il avait envers les humains et les merveilleux de façon plus secondaire.

Epilogue
Age: 20 ans
Sexe : Masculin
Comment avez-vous connu le forum? : 42
Autres comptes : /
Avatar : Allelujah Haptism de Gundam 00


Dernière édition par Aël le Mar 2 Juin - 1:06, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 165
Anima : 999999682


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Neutre
Éveil: Neutre
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Aël, Ancien des Ténèbres et Roi de l'Ordre   Mar 27 Jan - 3:52

Bonsoir,

Les corrections demandées en privée ayant été faites, nous te validons avec joie! Ce fut une fiche très agréable à lire et une histoire fort intéressante.

Félicitation! Tu es validé(e)!

Tu peux des à présent avoir accès aux autres parties du forum! N'oublie pas de RECENSER ton avatar. Tu as aussi la possibilité d'ouvrir une FICHE DE LIEN ET RENCONTRE ou de faire directement une DEMANDE RP. Pense aussi à activer ta fiche personnage et de remplir ton profil. Nous restons à ta disposition et si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous contacter!

Amuse toi bien parmi nous~
L'équipe administrative d'Eraziel



keep calm and read the rules
Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed...

(c)mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eraziel.forumactif.org
 

Aël, Ancien des Ténèbres et Roi de l'Ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Au coeur de ces ténèbres-là
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
» Voyage au coeur des ténèbres. [Partie 2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eraziel :: Chronicles :: Les présentations :: Les présentations validées-