Partagez | 
 

 Nous sommes des insectes, des vers grouillant sous une haine stagnante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 11
Anima : 1023
Fiche Personnage : La première des Mortes-saisons
Race : Morte-saison


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Contre
Éveil: Partisan(e)
Pouvoir:

MessageSujet: Nous sommes des insectes, des vers grouillant sous une haine stagnante.   Lun 10 Aoû - 5:53

ft. Archess

ft. Coffee

「 Nous dressons la tête, plus haut que la lune, jusqu’à ne plus voir les êtres pitoyables que vous êtes. 」
Pourquoi un chat?
La réponse doit m'échapper, où alors cela a quelque chose à voir avec leurs natures respectives. Après tout, personne n'ignore dans l'Eveil que Dorian est un loup, garou peut-être, mais loup tout de même. Aimait-il avoir des chats sous son pouvoir? Était-ce là une sorte de revanche millénaire poussant les canins à chercher la supériorité en toute occasion sur la race féline? Peut-être.
En tout cas cela me semblait plus logique que l'idée que cette chose puisse être réellement utile de quelque façon que ce soit. Que pouvait-il fait, hormis cracher des boules de poils? Encore une fois, mes yeux sombres se posent sur la créature quelques pas devant moi, qui était bien incapable de voir la moue dégoûtée qui se peignait sur mes traits végétaux. Il est faible, terriblement faible. Je le sens, je le vois. Sa seule qualité est de n'avoir aucune chair palpitante de vie, mais hormis ça... Malgré le fait que nous soyons tous les deux liés - bien qu'à divers niveau - à Senthibal, l'idée qu'on puisse me trouver un quelconque rapport avec lui est assez dérangeant. Ça n'a rien de personnel, mais il est faible, passablement utile et assez pitoyable, alors je ne l'aime pas.
Ceci dit, je n'aime personne, alors est-ce bien utile de le préciser? Ce n'est pas pour rien que je travaille seule. Lui ou un autre, cela n'aurait rien changé. Pour moi ils sont tous identiques.

« Es-tu sûr de connaître ton chemin, nekomata? Voilà des heures que nous marchons... Remarque, tu ne serais pas le premier à te perdre dans les bois. »

À cette remarque, je ricane doucement en passant presque tendrement ma main sur le tronc d'un arbre majestueux qui, comme toutes les plantes des alentours, noircit à vue d’œil, se corrompant à ma simple présence, et plus encore alors que je le cajole, sentant une joie primaire m'envahir tandis que sa vie se tord et crépite sous mes doigts. Si agréable, un court instant de répit dans ma lente agonie...
Théoriquement, je ne devrais pas me balader sous ma vraie forme hors de l'Eveil. Une morte-saison est trop facilement repérable, laissant sur son passage un sillon noir une terre stérile et de plantes mortes, c'est vrai, mais je n'aime pas être sous cette grotesque apparence humaine quand rien ne m'y force. Je prendrai les mesures nécessaires une fois que nous arriverons à proximités, et si nous croisons un mortel, je n'aurais qu'à le tuer, mais en attendant rien ne m’empêche de détruire allègrement les créations de Gaïa, n'est-ce pas? Oh oui, souffrez. Souffrez tous autant que je souffre.

En parlant de souffrance, notre présence dans cette forêt n'était pas anodine. D'après les informations récoltées par la boule de poil brûlée, une équipe de gardiens était en chasse dans cette forêt. Une jeune équipe, de celles qui sont si tendre que leurs os craquent comme des brindilles, tandis que leurs erreurs sont grossières. Ils sont faibles, eux aussi, bien trop faible pour être une menace pour nous, mais leur camp est placé non loin d'un des portails menant à l'Eveil. Il fallait donc brouiller les pistes, puis les tuer.
Il y avait peu de chance qu'ils le trouvent et désactivent tous les trompes-l’œils l'entourant, mais il valait mieux éviter de prendre des risques, n'est-ce pas? Notre seul avantage était la surprise, et il était hors de question de la perdre à cause de quelques bleus.

Théoriquement, cette mission était celle du chaton et de son maître tout aussi poilu, mais Griffin avait trouvé judicieux de m'envoyer pour l'aider. Je vous arrête tout de suite, il n'y avait là aucun geste altruiste ou de franche camaraderie : la sentinelle magique de cette équipe était un esprit de la nature. Sa capture était ma priorité, même si je savais pertinemment qu'il me faudrait tuer les autres pour y arriver, tuer à la place du nekomata. Parce qu'il était jeune. Parce qu'il était faible.
Et parce qu'il était à peine utile.

« Hormis l'esprit de la nature, de quoi est faite cette équipe? »

Ma voix est de nouveau neutre, sobre, tandis que je me concentre et commence à me préparer à l'affrontement qui saurait à venir, cherchant à savoir qui sauront mes adversaires. En vérité, j'étais déjà impatiente d'y être, car rien n'est plus grisant qui l'ivresse de la vengeance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 5
Anima : 1025


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Contre
Éveil: Partisan(e)
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nous sommes des insectes, des vers grouillant sous une haine stagnante.   Dim 6 Sep - 17:35

Tu marchais en silence en regardant devant toi, l’herbe était si haute que parfois, elle te chatouillait les moustaches mais tu restais de marbre. Tu étais concentré sur ta mission.  Tu te demandais légèrement pourquoi on t’avait donné cette ...quête. Tu étais un espion, toi, pas un exterminateur ou quoi que ce soit. Tu savais que tu n’avais pas la force pour tuer une équipe entière de l’Ordre, même avec cette morte-saison. Certes,  ce n’était pas difficile pour toi de les retrouver avec ton odorat et tout le patatras félin, mais c’était tout de même étrange. Cependant c’était un ordre, alors tu ne contredisais rien. Tu acceptais sans –presque- te poser aucune question. Cela devait être pour te tester, voir ce que tu donnais réellement sur le terrain, dans l’action. Pour voir si tu étais réellement digne. Voilà, pour évaluer ta réaction si tu te retrouvais dans le conflit. Tu jetas un coup d’œil à la morte saison qui te suivait, sans bouger la tête. Elle …. Elle te jugeait, tu pouvais sentir son regard sur toi, sur ta fourrure dorsale, tes oreilles et tes cicatrices.  Tu fis mouche à ses paroles et une de tes oreilles se tourna légèrement vers l’arrière.

«  - Je ne pensais pas qu’une morte-saison pouvait ressentir la fatigue pour quelques heures de marche. Nous y sommes presque, ils ne sont plus très loin. »

Bon, c’était peut-être pas la meilleure idée de provoquer une morte saison, bien plus vieille que toi. Mais tu n’aimais guère son ton et tu savais très bien qu’elle te méprisait, comme tous les autres, c’te vieille peau. C’est vrai que cette mission était étrange, tu auras pu l’espionner tranquillement cette équipe, tu étais en général assez faible pour que l’on ne remarque pas ta présence, mais avec cette merveilleuse, c’était impossible. Elle dégageait un peu trop de puissance pour rester discret, de plus elle sentait la mort et il y avait plus discret que tout faire flétrir sur son passage.

« - Il y a un titan, coincé sous son sceau, Un chien Noir, un griffon et une fille rare de Telvac …. »

Le titan était celui qui allait causer le plus de tort …. Comment dire … Titan ? Ça avait incroyablement de force, cette bête-là. Finalement tu arrêtas ta marche, et tu t’assis dans l’herbe, tes queues venant faire le tour de tes pattes puis, tu te penchas dans l’herbe et baissa tes oreilles, qui dépassait à peine du gazon sauvage.

« - Ils sont là, ils vont passer à environ 100m à  deux heures, à une vitesse d’environ 80km/h … »

Ça ne t’étonnait pas qu’ils s’arrêtent en pleine course en sentant votre présence, d’ailleurs, tu soupçonnais presque s’avait déjà que vous étiez là…
Qui veut nourrir le chat, doit nourrir sa vengeance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nous sommes des insectes, des vers grouillant sous une haine stagnante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eraziel :: Far far Away :: forêt :: Profondeur du bois-