Partagez | 
 

 Soirée à Rebondissement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 38
Anima : 1065
Age : 26
Fiche Personnage : ▬ www ▬
Localisation : Selith ▬ Maison de Passe "Aux Âmes Damnées"


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Recherché(e) par L'Ordre
Éveil: Recherché(e) par l’Éveil
Pouvoir:

MessageSujet: Soirée à Rebondissement ?    Sam 22 Aoû - 19:02


Une Soirée à Rebondissement ?
Feat Archess ▬ Acte I : Une Nouvelle Rencontre.
Il est de ces moments que l’on ne peut qu’apprécier. De ces soirées où la liesse nous habite. Est-ce le cas en ce jour, je me le demande. J’étais tranquillement installé à mon bureau, le regard porté sur la rue du quartier du « Val des Demoiselles » en sirotant un verre d’un grand cru de rouge. Ce soir, des âmes se perdaient encore en ma demeure, et il m’était plaisant de voir autant humains que merveilleux se corrompre de mon vice, de mon péché. Pour cette soirée, j’avais invité Cerbère à prendre congé : qu’il aille profiter d’une bonne promenade. Un chien fidèle est un chien à qui on laisse un peu de moue après tout. Et j’appris son zèle.
Posant le verre à pied sur mon bureau, j’attrapais entre mes doigts fins le masque ouvragé qui reposait là. Il ne camoufle que le haut de mon visage, laissant voir mes lèvres tentatrices, et mes sourires si doux. Je me gausse à l’idée de leurs réactions à mon faciès originel !

Masque posé, je quittais donc l’antre de l’administration. Il était temps pour « Lucifer » de se promener au milieu de ses âmes. Un pantalon coupé droit, sans un pli, d’un noir profond. Une chemise noire. Des boutons d’or gravé d’un L dont le bout inférieur était une queue de démon…en référence à mon titre en ce lieu. Une redingote noire brodé de fil d’or, et des gants doré : au même titre que le foulard servant à maintenir mon col. Ma démarche était souple, alors que je descendais les escaliers.
Une fine odeur d’encens flottait dans les airs. Un parfum aphrodisiaque. Des bougies éclairaient les lieux, offrant une ambiance tamisée, feutrée, et envoûtante. Les jeux d’ombres se perdant au milieu des voilures. Le rouge de la passion. L’or de la richesse. Et les ombres de la damnation…Les couleurs se mariées dans cet ensemble alors que je traversais le salon principale.

C’est ici que mes « employés » attendaient d’être invité par leur proie, pour rejoindre l’une des nombreuses chambres de l’étage : ou du sous-sol aménagé à d’autres jeux…
Un bar, des sofas, un fond de musique de clavecin et de violon. Un cadre léger, mais qui porte à se laisser aller au vice de la chair. La chaleur y est un peu supérieur aussi, et certaines herbes se perdent dans certains cocktails : rien de si étrange, non ? Ici, on ne recherche que le plaisir.
Pourtant, en cet instant, je remarquais une personne. Un homme, mal à l’aise. Deux succubes sur lui, cherchant à le tenter. Il regardait souvent vers l’entrée : que craint-il ? Ne cherche-t-il pas l’ivresse du plaisir ?

Je m’avançais à peine vers lui, faisant encore face à l’entrée où un employé humain faisait l’accueil, lorsque la porte de la demeure s’ouvrit sur un nouveau visage : une âme de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org/
avatar

Messages : 11
Anima : 1023
Fiche Personnage : La première des Mortes-saisons
Race : Morte-saison


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Contre
Éveil: Partisan(e)
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Soirée à Rebondissement ?    Lun 24 Aoû - 13:15

ft. Archess

ft. Lucy Mc Duth

「 la raison du plus fort est toujours la meilleure.
Nous l'allons montrer tout à l'heure. 」
Les humains.
Détestable race. Que dire d'eux? Ils sont inutiles. Faibles. Cassant comme du verre. Leur chair est fragile, leur vie éphémère, alors pourquoi? Pourquoi les protéger? Ils ne sont rien de plus que des nuisibles, à peine plus intéressants que des vers. J'ai honte d'avoir un jour pu penser qu'ils en valaient la peine. Rien ne vaut pas la peine, hormis la vengeance. Hormis la colère.

Selith.
Détestable ville. Que dire d'elle? Elle grouille, le bouge. Elle empeste. Faible. Cassante, elle aussi. Recouverte et purulentes de chairs humaines, vomissant la faiblesse et le vice. Nourrissant les forts, protégeant les faibles. Inutile. Idiote. Je la déteste. Je la hais. Et chaque pas qui foule son sol est un supplice .Mais il le faut, alors j'avance, pas après pas. Pierre après pierre.
Je traque ma proie.

Les esprits.
Des êtres malléables. Des enfants à jalouser. De futurs pions. Ils cassent, tout comme les humains, tout comme Selith, si on sait appuyer au bon endroit. Ils cassent, comme je fus cassée. Puis parfois ils se relèvent, comme je me suis relevée. Utile, une fois changé. Intéressant, une fois éveillé. Mais ils se cachent. Ils tremblent de peur et de craintes. Ils savent ce qui les attend. Ils savent que je suis là, suivant chacun de leurs pas. Bientôt.
Patience Archess. Patience.

Je sais qu'il est là.
Dans cette étrange demeure humaine. Détestable, comme toutes les autres. Intrigante, comme aucune autre. Anormale. Méfiance. J'avance, toujours cachée sous cette apparence qui n'est pas la mienne. Sous cette faiblesse qui n'en est pas une. Humaine, c'est ce qu'ils penseront. Faible, c'est ce qu'ils se diront. Mortelle, c'est ce qu'il verra. Oh petit esprit, inutile de courir. Je suis sur chacun de tes pas. Tu le sais, n'est-ce pas?
Allons, amuse moi.

Aux âmes damnées.
La porte est grande, lourde sous mes doigts fins quand je la pousse. L’accueil y est doucereux, écœurant. L'odeur aussi. La musique aussi. Tout y est détestable. Collant. Suintant. Mais j'avance, il le faut. Je sais qu'il est là, qu'il se cache. Ma proie m'a vue, et elle cherche à se cacher parmi la foule. Parmi les humains. Elle pense que ça m’arrêtera.
Folie. Pour ma quête, je suis prête à tout.

Quelque chose ne va pas.
Je le sens, je le sais. Cet endroit est un mensonge. Mais j'ignore pourquoi. Trop d'anima, et pas celle de ma proie. Je me stoppe une fois la porte du salon passée. Soudainement, je prends le temps d'observer les lieux, les gens, les masques. Je ne traque plus, j'analyse. Je ne chasse plus, j'étudie. Mes yeux se posent tantôt sur ces femmes aux corps trop longs, et sur leurs victimes aux âmes perdues. Je fronce des sourcils. Du plaisir. De la chair. Des vices.
Non, il faut regarder plus loin.

Ténèbres.
Détestable domaine. Sombre et froid. Lugubre et dangereux. Mais aucunement faible. Méfiance. Je ne suis plus en position de force, mais je m'en rends compte trop tard. Un loup dans une tanière de fauves, quelle folie. Mon agneau a su se trouver des protecteurs, il semblerait. Je dois ruser. Je dois négocier. Et ne pas provoquer. Patience Archess. Patience.
Apprend à te museler.

Mes yeux cherchent puis se posent sur lui. Sa présence est écrasante. Ce qu'il est, je l'ignore, ce que je sais en revanche, c'est qu'il est fort. Plus qu'eux. Plus que moi. Je ne suis pas œil d’étain, je ne peux voir ce qu'il cache derrière son masque, mais je sais qu'il n'est pas ce qu'il parait. Je sens, je traque, mais je reste aveugle. J'avance d'un pas, puis d'un second. Gardons nos distances.
Méfiance. Prudence.

« Vous mentez, vous dupez. Intéressant. Qu'êtes-vous? »

Qu'importent les humains et ce qu'ils entendent.
Les faibles ne méritent pas qu'on prenne le temps de les considérer.


"Ça vaut la peine de mourir, ça vaut la peine de tuer, ça vaut la peine d’aller en Enfer.
Amen."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 38
Anima : 1065
Age : 26
Fiche Personnage : ▬ www ▬
Localisation : Selith ▬ Maison de Passe "Aux Âmes Damnées"


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Recherché(e) par L'Ordre
Éveil: Recherché(e) par l’Éveil
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Soirée à Rebondissement ?    Lun 24 Aoû - 22:49


Une Soirée à Rebondissement ?
Feat Archess ▬ Acte I : Une Nouvelle Rencontre.
Je levais un sourcil à la frêle femme qui venait d’entrer. Une personne jamais venue encore…Une âme encore intacte. Faisant signe qu’elle soit bien accueillit, j’observais son regard. Porter sur celui qui venait de couiner en l’apercevant, et qui avait ouvert les yeux. Sa compagne ? Non. Il y aurait une volonté de mensonge dans son regard et son attitude. Il ne sentirait pas autant la peur. Peur et…Anima. Je ne pus retenir un léger sourire à ce constat.

Je restais droit, dans un port altier calculé, en l’observant analyser les lieux. Mon regard pétillait : qui est-elle ? Ou plutôt, qui sert-elle dans cette guerre de l’Ombre ? Pénétrer dans mon antre, c’est se mettre sous le joug de mes désirs, de mes règles, de mes vices. Le sait-elle ? J’en doute, me dis-je, lorsque son regard capte le mien. Je suis amusé, comme un félin fasse à sa proie. Mon chien de garde n’est pas là pour s’occuper du cas, alors, cela sera fait selon mes rites. Mes finesses.
Je fis un geste, indiquant à ces deux servantes infernales de transporter ce que cette créature semble poursuivre.

La musique est toujours là, mais lorsque sa voix retentit et sa question fusse : le silence se fait. Les humains nous observent, curieux qu’une âme errante ose poser cette question. Errante peut toujours se corrompre, et rejoindre les affres de la damnation après tout.
Rigolant légèrement, ma main était sur le bas de mon visage, camouflant faussement mon sourire. Je penchais un peu la tête sur le côté, avant de lui faire une révérence exagérée.


« L’on me nomme Lucifer, Satan de Luxure, Maître des Âmes Damnées. »

Ma voix est suave, tentatrice. Me redressant, je n’avais pas mentit en cet instant. Mais pour un humain, ce n’est qu’un « jeu de rôle », allant avec le thème du nom de ma demeure et de mes employés ! S’ils savaient que celles qu’ils nomment « succubes » le sont parfois réellement ! De même pour les incubes. Je n’ai que peu de démons quand même ici…pas mal d’humains corrompus par mes dons cependant. Ce n’est qu’une thématique pour ces humains, mais pour elle qui est clairement une Merveilleuse : c’est une vérité. Et mes mots suintent de vérité.

« Il est rare de voir une nouvelle Âme en ma demeure…Peut-être pourrons-nous converser, et trouver terrain de plaisir à votre venue. Qu’en pensez-vous ? »

La musique reprenait, les caresses, soupires, et occupations de la clientèle aussi. Mais nous étions encore face à face, dans cette entrée pleine de promesses. J’ai envie d’un peu de nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org/
avatar

Messages : 11
Anima : 1023
Fiche Personnage : La première des Mortes-saisons
Race : Morte-saison


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Contre
Éveil: Partisan(e)
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Soirée à Rebondissement ?    Jeu 27 Aoû - 15:50

ft. Archess

ft. Lucy Mc Duth

「 la raison du plus fort est toujours la meilleure.
Nous l'allons montrer tout à l'heure. 」
L'antre du diable.
C'est inattendu. Gênant. A ses mots, mes yeux s'ouvrent légèrement, avant de se plisser sous son ton suave. Ses tentations exacerbent ma colère, le fait que cet endroit ne soit qu'un havre inutile où chacun se prélasse, se baignant dans sa propre fange, aussi. Je déteste l’oisiveté, tout autant que la lie de n'importe quelle race. Inutiles. Ils sont tous inutiles et faibles.

Sauf leur maître. Il n'est pas un danger pour moi, du moins, pas de la façon dont pourrait l'être un maître de la luxure. Je suis insensible à toute beauté, à tout charme, n'étant capable de ne voir rien d'autre en ce monde qu'un univers sombre et froid. Un monde sans couleur, sans saveur autre que celle des cendres, dont la seule utilité est de brûler. C'est un fait, je n'ai goût à rien, c'est ce qui fait de moi un soldat aussi efficace et dévoué; il n'y a qu'en trouvant un écho dans celle d'un autre, que ma colère sait s'apaiser...

Satan. Démon. Mangeur d'âme.
En rien différent d'une Liche, si ce n'est qu'il les collectionne, tandis que l'autre s'en repaît. Je fais un premier, pas, puis un autre, avant de finalement commencer à le contourner sans pour autant le quitter du regard, jaugeant les lieux, jaugeant les risques. Il vaudrait mieux partir, là, à l'instant. Ici, je ne peux pas attaquer. Ici, je suis faible. C'est détestable. Alors comme n'importe quel prédateur en position de faiblesse, je montre les crocs, et les miens en l’occurrence, sont fait d'épines et morts.

« Vous ne me connaissez pas, mais vous connaissez mon maître. Son nom n'a pu vous échapper tant il fait parler de lui depuis son éveil. »

Double sens. Double langage. J'ai compris les règles, je les respecte. Je n'ai aucune envie de me mettre la mauvaise humeur d'un Satan sur le dos en ruinant son terrain de chasse. Son jeu, ses règles. Alors je tourne. Je guette. Il sait ce que je veux. Et je doute qu'il soit simple de l'obtenir...
Il va falloir jouer, hélas.

« Converser, oui. Nous le pouvons. »

Silence. J'accepte. Je prends alors place dans un fauteuil avec impatience, semblant plus frustrée et agacée qu'autre chose, alors que pourtant c'est là mon choix. Mais je suis si faible qu'il me faille parler et perdre du temps. Je ne peux rien imposer, seulement concéder. C'est détestable.

« Mais le seul plaisir que vous pourriez m'offrir est de me donner la raison de ma venue. Vous savez ce que je cherche, vous l'avez mis hors de porter de mes griffes. »

Des griffes acérées.
Elles lacéreraient les chairs de toutes les personnes présentes, si cela pouvait leur permettre d’accéder à mon but... Mais non. Ils sont trop nombreux, trop forts. L'Eveil est puissante, bien plus qu'ils ne le sont, mais à cet instant, elle est bien loin de moi pour que je jouisse de son aura. Bien trop loin. Et j'ignore ce que je dois faire. En face de moi se trouve une cible encore plus importante que mon esprit fuyard. J'hésite encore, je réfléchis. J'ignore s'il me faut changer de cible pour une bien plus juteuse. Je croise les jambes, impérieuses, ma tête trouve appuis sur mon poing, songeuse.

« Ne lorgnez pas sur mon âme, démon, il est trop tard pour me la ravir.  Elle ne vous appartiendra jamais, gardez bien cette information en tête. Vous savez ce que je veux, vous connaissez mes envies. Quelles sont les vôtres? »

J'accepte de parler, mais pas de rendre mon discours suave comme du miel, ou doux comme du velours. Je suis une morte-saison, pas une de ses succubes à l'appétit insatiable.
J’écorche, je blesse, je frappe, mais jamais ne charme...


"Ça vaut la peine de mourir, ça vaut la peine de tuer, ça vaut la peine d’aller en Enfer.
Amen."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée à Rebondissement ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée à Rebondissement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Rebondissement dans l'affaire du meurtre Jean Dominique
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eraziel :: Selith :: Chemins de l'Hiver :: Le Val des Demoiselles-