Partagez | 
 

 Aurora Elizabeth Selith - Like a Rose, Like the Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 5
Anima : 1011


MessageSujet: Aurora Elizabeth Selith - Like a Rose, Like the Sun   Jeu 29 Oct - 14:05




Aurora E. Seltih

Position et opinion
Les choses ont commencées bien avant sa naissance, et finiront bien après qu’elle soit montée sur le trône, c’est une certitude. Le conflit entre Ygdrassil et Cyfalen semble quelque chose d’inévitable, mais Aurora ne peut en aucun cas blâmer sa mère pour les choix qu’elle a fait, bien au contraire même : en étudiant l’histoire du conflit passé, et surtout, en écoutant le point de vue de sa génitrice, elle n’y a vu que de la fidélité envers des alliés qui auraient du être tout aussi fidèles… si on ne leur avait pas coupé l’herbe sous le pied. D’autant plus qu’Ingvar et Asta sont assez proches d’elle et de sa famille pour qu’elle les considère comme étant de son propre sang. Ce qu’elle déplore par dessus tout est l’absence d’une force armée propre à Cyfalen, condamnant, de son point de vue, sa nation à écarter les cuisses pour chercher la force qu’elle n’a pas. Il est bien des choses que Selena estime devoir corriger, et donner à sa riche nation la force de sortir avec le moins d’aide possible de ce conflit qui menace d’éclater est dans ses priorités…

Bien sur, la voie diplomatique, même si elle ne garantirait pas nécessairement l’alliance sur le long terme tant espérée, serait préférable, mais Aurora n’est ni naïve, ni stupide : face aux barbares des glaces, seul le langage du sang et de l’acier peut avoir une quelconque influence...
Pouvoirs et influences
Pressentiment : ressent le danger avant qu'il n'arrive. Dit comme ça, ça sonne joli, mais en fait c’est très limité comme capacité, quoi que très utile, et visiblement héréditaire dans la lignée royale. Pour simplifier les choses, Pressentiment permet à son porteur de deviner que quelque chose de négatif, et de direct, arrive vers elle. Ca ne veut pas pour autant dire qu’elle saura l’éviter, pour la simple et bonne raison qu’elle ne peut pas savoir ce qui va arriver. D’autant plus que ça ne fonctionne que dans l’imédiat, c’est, après tout, un pressentiment, pas de la prédiction ou de la divination ! En fait, c’est juste comme si la lignée des Selith était bénie avec un instinct particulièrement fort.
Autorité princière : Alliez le charisme naturel d’Aurora à sa position, et vous avez une bonne idée du poids que ses paroles peut avoir. Certes, son autorité ne dépasse ni n’égale celle de sa mère (elle n’est après tout que princesse), mais il n’empêche qu’elle dégage cette présence, ce on ne sait quoi qui fait que quand elle ordonne, on obéit. On ne peut lui résister, on doit la suivre, on veut la suivre.


Physique ܀ Caractère

Aurora est une fleur. Une rose taillée dans de l’or, couverte de dangereuses épines que l’on pourrait croire empoisonnées. C’est bien simple, quel que soit l’artiste qui la représente, dans les tableaux que l’on trouvera d’elle dans le futur, ces mêmes éléments sont toujours présents : son regard vert, puissant et autoritaire qui semble percer votre âme, vous mettre à nu, vous soumettre même, ses cheveux semblables à une soie d’or, ou lâchés dans son dos en une cascade dorée, ou attachés en un chignon lui-même maintenu par une tresse qui le ceinture…  ce n’est peut-être ni spécialement compliqué ou élaboré, mais peu importe à notre fière première princesse : rien n’empêche à efficacité et simplicité de se complémenter, et c’est exactement le message qu’elle tente de véhiculer, que ce soit, comme elle le montre avec sa chevelure, mais également avec sa gestuelle, sa façon de s’habiller, ou même de parler. Elle sait mettre sa poitrine en valeur si nécessaire, la faisant paraître plus petite ou, au contraire, plus pleine qu’elle ne l’est réellement si la situation l’exige, se maquille et se bijoute avec goût, faisant attention jusqu’aux quelques centimètres que les talons de ses éventuelles chaussures pourraient lui faire gagner. Rien n’est réellement laissé au hasard avec elle, tout est à la fois d’une simplicité belle, mais d’une efficacité redoutable, les couleurs, les tons, les expressions, toutes ces choses dont elle a su se rendre maîtresse, sublimées à un art qui tient, il n’en fait aucun doute, de l’art dramatique, auquel elle aime par ailleurs s’adonner et assister, considérant les arts comme l’un des piliers qui font d’une civilisation ce qu’elle est : que ne peut-on point apprendre en regardant un tableau, une sculpture ? La dévotion religieuse d’un peuple, sa joie ou sa colère, les états d’âme d’un artiste, il n’est selon la première princesse de la maison des Selith, rien que l’art ne puisse représenter. A cela, rajoutez que la capacité d’apprentissage d’Aurora est vaste, presque sans limites. Apprenez lui la théorie une fois, elle la retiendra. Demandez-lui de l’appliquer, et elle saura le faire. Si la théorie est trop compliquée, elle échouera dans un premier temps, mais alliez ça à sa ténacité, et elle saura en très peu de temps faire se joindre la pratique à ce que vous lui avez enseigné. Dans le même ordre d’idée, elle dispose également d’une très bonne capacité d’observation, au point qu’elle en est même capable de reproduire à la quasi perfection une danse, un enchaînement, ou même une passe d’arme, tant que ce n’est pas trop compliqué et physiquement à sa portée. La force d’Aurora ne repose pas tant dans ses acquis que dans son potentiel. Elle n’est pas une innée, elle est de celles et ceux qui apprennent sans jamais vraiment s’arrêter.

Cette tendance qu’elle a  vouloir contrôler son apparence et les apparences semble cependant tenir plus de l’obligation que d’un réel désir de contrôle, comme le montre sa franchise. Aurora n’est pas manipulatrice par choix mais par nécessité, elle ne considère pas les gens qui l’entourent comme des pions sur un échiquier par véritable dédain, mais parce qu’il s’agit d’une obligation, pour survivre dans le milieu guindé et (selon elle) hypocrite qu’est la cour. Parce que la blonde, bien consciente de sa position, saut également ce qui doit passer avant toute chose, son propre bonheur comme ses intérêts personnels, tout s’efface devant l’intérêt souverain de la nation qu’elle sera un jour amenée à diriger. Cyfalen est un coffre aux trésor d’une rare beauté, qu’elle se devra un jour de protéger, comme sa mère, sa grand mère, son arrière grand-mère et ainsi de suite avant elle l’ont si bien fait. Non, mieux. Aurora, de par ses ambitions, son besoin de se savoir et de se sentir supérieure aux autres, fera tout pour que son nom, son règne, marquent au fer rouge l’histoire de  sa nation, comme l’a été celui de la fondatrice de leur état.

Parce que, et elle en est bien consciente, Aurora est fière et orgueilleuse. Elle est belle, une fleur que l’on souhaiterai cueillir et faire sienne, et elle le sait. Elle est intelligente, serait dans un contexte militaire une aussi bonne stratège qu’elle est une bonne actrice à la cour, et elle le sait. Elle est fière de sa famille, de ses ancêtres, de son héritage. Et par-dessus tout, elle est fière d’elle. Cette fierté la conduit à apparaître comme étant, du moins en façade, une inébranlable forteresse, parfois aux limites du correct, et lui fait dégager un charisme naturel que nul ne saurait lui nier. Ses sourires rassurent, ses expressions de colère foudroient et effraient. Les humeurs de la princesse dictent celles de la cour que, ces dernières années, elle préside plus que sa mère qui se repose.

Et qu’elle adorerait voir abdiquer. La princesse ne s’en rend pas compte, mais sa fierté, son assurance, l’ont rendue avide de pouvoir, presque aveugle. Bien que désirant agir avant tout dans l’intérêt du pays, elle ne se rend pas compte que son désir de faire bien, de faire mieux, couplés à son inexpérience pourraient rendre le pouvoir de la couronne de Cyfalen incroyablement dangereux entre ses mains et l’une de ses plus grandes craintes, celle d’une guerre civile, pourrait alors bien n’avoir nulle autre qu’elle comme origine…

Ce dont Aurora a besoin, et elle en est à demi-consciente, c’est de quelqu’un qui pourrait lui parler librement, sans craindre de représailles. Quelqu’un pour régner à ses côtés qui n’hésiterai pas un seul instant à la remettre à sa place. Un Roi qui pourrait contrebalancer la Reine qu’elle deviendra. Oh oui, ce n’est sans doute pas le genre d’homme qui gagnerai son coeur, mais assurèment celui qui lui permettrait de rendre le royaume prospère, plus qu’il ne l’a jamais été. Mais pour elle, il n’a jamais été, et ne sera jamais question de mariage d’amour, et elle le sait. Et de fait; elle se refuse à même en imaginer la possibilité.

Tout comme elle se refuse à montrer aux autres, jusqu’à sa propre famille, la fragilité qui règne en-dessous de l’image d’assurance sans limites. Aurora doute. Elle angoisse, a une peur panique de l’échec qui la ronge de l’intérieur, comme le plus perfide des parasites. Elle a peur de faire les mauvais choix, des conséquences de ce qu’elle pourrait décider, de l’influence qu’elle peut avoir sur les vies des autres… autant qu’elle le désire, elle craint le pouvoir qu’est celui de la reine de Cyfalen.

Sinon, elle adore les araignées, elle trouve ces bêtes tout simplement fascinantes, et regrette qu’elles soient considérées comme de viles créatures… ce statut l’empêchant de pouvoir étudier comme elle le souhaiterait ces merveilles de la nature !

Passé ܀ Légende

On a pas grand chose à dire sur notre chère princesse héritière, et pourtant tout à la fois, on a énormément de choses à savoir sur elle, parce qu’en à peine 25 années de vie, dont 0 de régne (un jour, un jour…), bien des choses qui l’ont influencées ont eu lieu, bien qu’elle-même n’en ai encore été à la source que de très peu de ces évènements, voire même d’aucun suivant la perspective d’où l’on se place. En fait, Aurora a eu une chance incroyable : malgré le fait qu’être née en tant qu’aînée des Selith ait forcé sur elle une éducation particulièrement stricte et rigoureuse, notre princesse a pu, sans le savoir, compter sur la protection très active de sa mère envers elle, mais également son frère et sa soeur, pour être éloignée pendant bien longtemps des affres de la cour, des manipulations de la classe politique et, plus généralement en fait, des affaires du royaume et de ce monde, tant qu’elle n’était pas directement concernée. Autant dire, donc, rien, puisqu’elle n’a même jamais été promise à la main d’un quelconque prétendant inconnu durant son enfance, durant son adolescence, ou même maintenant qu’elle est une femme dans la fleur de l’âge. Ainsi, malgré les troubles qui consummaient déjà le pays depuis la génération de sa mère, la jeune femme vécu relativement tranquillement durant toute son enfance, entre longues heures passées à étudier, à jouer, et à rêver. Enfin, dire que cette enfance a été paisible pour tous serait fausse, puisque du trio royal, le plus jeune est aussi sans aucun doute pour qui cette période a du être la plus difficile. Imaginez bien que le pauvre Zephire, de cinq bonnes années le cadet de son aînée, a beau avoir été choyé et couvert d’amour, a aussi et sans doute surtout été l’objet de bien des choses… des choses dont on ne parlera pas… des choses traumatisantes… … et si vous imaginez du 18+, je vous ai eu. Non, le plus terrible qu’il a subi ayant été une coloration de ses cheveux… en rose. Yep, le pauvre était vraiment une espèce de poupée soumise bien malgré lui à l’autorité et aux délires de petites filles de ses soeurs aînées… créant une cassure d’autant plus violente et béante qu’ajourd’hui l’aînée et le cadet se regardent en chien de faïence… des mots qui blessent couverts de miel, des menaces à demi-mots. La cour se fige lors des rares apparences du plus jeune au sein de cette dernière pour devenir un froid champ de bataille…

Mais passons, parler de la sorte du passé et s’éteindre sur les regrets bien réels mais que la princesse préfère ne pas admettre, et concentrons nous un peu plus sur Aurora en elle-même, le volez vous ? Là où Zephire a utilisé son adolescence pour, d’après elle, fuir, et là où Héléna a été une présence tranquille, Aurora elle s’est, à corps perdu, jetée dès son adolescence dans les afres de la politiques et les affaires du royaume, sous la supervisation de sa mère. Tous se souviendront alors de son entrée à la cour au jeune âge de seize ans, mais moins savent que, dès ses dix huit ans, elle avait tant insisté que sa mère a été bien forcée de la laisser plonger le nez, de façon supefricielle certes, dans les affaires du royaume. Il était tant de passer de la théorie à la pratique et, de cette façon, Aurora pu commencer à doucement mais surement éteindre son influence, à prouver ses compétences et son utilité à sa patrie… la prochaine Reine d’Or saura se montrer à la hauteur de ses prédécesseurs, dit-on. D’autres la trouvent encore trop immature pour reigner malgré son efficacité, et n’auront pas réellement tort. Enfin, les plus mauvaises langues traiteront l’autoritaire jeune femme de boule d’orgueil suffisante… et on ne peut réellement le leur reprocher. Mais tout ces racontards, toutes ces rumeurs qui circulent pourraient en vouloir très prochainement rien dire. La guerre frappe à la porte, tous en sont conscients, et pourtant, Cyfalen continue de se comporter comme si elle était en paix… quelque chose qui révolte l’héritère au plus profond, qui agite quelque chose dans ses tripes. Non, elle ne supporte pas cette situation.

Elle ne supporte pas non plus de ne pas savoir, d’être maintenue dans une semi-ignorance par sa mère sur la réelle ampleure des affaires, et plus que tout… quelque chose lui échappe. Elle le sait, elle le sent. Elle ne saurait dire quoi, mais une donnée manque à l’équation. C’est ça qui lui pose le plus problème, en fait : elle est celle qui devrait avoir le nez plongé dans les intrigues, les problèmes, aux côtés de sa mère. Son pays devrait lever une armée, pas rester là, bras balants, à attendre l’aide d’alliés récaciltrants, ou à demander celle d’autres pays qui pourraient au final nuire au royaume d’or.

Aurora ne supporte pas, ne supporte plus cette inactivité. Et même si un coup d’état est hors de question pour elle, il faudra pourtant faire bouger les choses, d’une façon ou d’une autre. Trouver des alliés par elle-même si nécessaire.

Aurora ne prétend pas tenter de réger un conflits vieux de plusieurs générations. Elle prétend y mettre fin l’heure venue, et n’attendra pas qu’on lui dise d’agir ou que l’autre camp ne passe à l’offensive. Dangereuse, dangereuse rose aux épines pointues, réalises-tu seulement que tu n’es pourtant pas à l’abri de te faire écraser, toi aussi ?

Epilogue

Age: 20
Sexe : ♂
Comment avez vous découvert le forum? : Une des fondas m'en a parlé et de fil en aiguille... ~
Autres comptes : -
Avatar : Saber de la série des Fate/
Commentaires : Le fofow est beau, le contexte kewl, j'attends juste de voir tout ça grandir, vous le méritez **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 165
Anima : 999999682


Feuille de personnage
Ordre des gardiens: Neutre
Éveil: Neutre
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Aurora Elizabeth Selith - Like a Rose, Like the Sun   Ven 30 Oct - 3:56

Fiche très agréable et personnage parfaitement adapté, je valide sans problème~
Bienvenue parmi Aurora, amuse toi bien parmi nous Very Happy



keep calm and read the rules
Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed lex. Dura lex, sed...

(c)mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eraziel.forumactif.org
 

Aurora Elizabeth Selith - Like a Rose, Like the Sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eraziel :: Chronicles :: Les présentations :: Les présentations validées-